Le Massif Des Vosges Et La Plaine D'alsace

Le Massif des Vosges et la Plaine d'Alsace

 

LA RÉGION EN IMAGES

Massif des Vosges vu du vignoble d'Albé. Photo Michel CRIVELLARO

                                           Le massif  des Vosges cristallines vu depuis le vignoble d'Albé.

Haut Koenigsbourg 01

Le Château du Haut-Koenigsbourg bâti en grès roses sur un promontoire gréseux du Trias à 800 m d'altitude
domine la plaine d'Alsace.

.

Collines 011

             Vignobles autour des villages de Sigolsheim et Kientzheim - Au loin les Hautes Vosges cristallines.

Hunawhir 06

Les trois châteaux de Ribeauvillé (Château du Girsberg, de Haut-Ribeaupierre et de Saint-Ulrich) bâtis sur
des promontoires gréseux des Vosges moyennes.

Riquewhir 03

Village de Riquewhir - Vignes du Grand cru Schoenenbourg sur les collines sous-vosgiennes du champ de fractures
de Ribeauvillé/Riquewhir

 LA RÉGION VOSGES - ALSACE  

 
Alsaceregionsnaturelles 4

    Carte géographique de la région Vosges-Alsace

 

On distingue sur la carte les unités géomorphologiques suivantes:

  • Le massif  des Vosges avec les Vosges du Nord, les Vosges moyennes  et  les Hautes Vosges. 
  • La plaine d’Alsace et la Vallée du Rhin, 
  • Le massif de la  Forêt-Noire en Allemagne
 

LE MASSIF DES VOSGES - GÉOGRAPHIE

Le massif des Vosges situé au Nord-Est de la France, s'étend du nord au sud de la frontière allemande jusqu'à la Trouée de Belfort, et d'ouest en est, du plateau lorrain à la plaine d'Alsace.  C'est un massif  de moyennes montagnes recouvert de forêts  avec  quelques pâturages d'altitude appelés  les chaumes. Les altitudes sont plus élevées au Sud du massif qu'au Nord . L’altitude au sud du massif culmine  à 1 424 mètres au Grand Ballon, elle atteint  513 m au  Nord, au sommet du Maimont à la frontière allemande. 

Le versant Ouest du massif vosgien s’incline de façon progressive vers le plateau lorrain et  le Bassin parisien. La Sarre, la Meurthe et Moselle y prennent leur source et  s’écoulent vers le Bassin parisien.
Le versant Est du massif vosgien connait des reliefs abrupts qui surplombent la plaine d’Alsace et la vallée du Rhin.

Le massif des Vosges se structure géographiquement en trois parties: Les Vosges du Nord, Les Vosges Moyennes et les Hautes  Vosges .
Entre le pied du massif montagneux des Vosges et la plaine d’Alsace, on trouve les collines sous-vosgiennes, un piedmont couvert de vignes entourant de nombreux villages vignerons remarquables comme:Riquewhir , Ribeauvillers, …. (Voir situation des collines sous-vosgiennes sur la carte géologique ci-dessous)

Collines 005

      Vignes sur les collines sous-vosgiennes autour du village de Bergheim , au loin château du Haut-Koenigsbourg.

Village 02

                                             Vignoble de Riquewhir  au pied des Hautes Vosges cristallines.

Les Vosges du Nord ou Basses Vosges gréseuses
Le massif des Vosges du Nord appelé aussi Basses Vosges gréseuses du fait de sa couverture gréseuse, occupe un grand plateau ondulé, incliné vers nord-est, entaillé de nombreux vallons et vallées. Il s'étend de la frontière allemande au col de Saverne qui le sépare de la région des Vosges moyennes.Les paysages s’inscrivent dans un relief montagneux de faible altitude constitués de grès roses et rouges du Buntsandstein (grès bigarré datant de 245 à 230 millions d'années), qui masquent le socle constitué par des formations métamorphiques, magmatiques et volcano-sédimentaires d'âge paléozoïque. Ces grès ont servi de matériaux pour la construction  des châteaux et des villages. L’altitude moyenne est de 350 m. Les Vosges du nord culminent à 580 m au Grand Wintersberg. Le territoire est protégé par le Parc naturel régional des Vosges du Nord.   

Les Vosges Moyennes ou Hautes Vosges gréseuses
Le massif des Vosges moyennes appelé aussi Hautes Vosges gréseuses du fait de sa couverture gréseuse, occupe un massif de moyenne montagne qui s'étend du Col de Saverne au Nord à Sainte-Marie-aux-Mines au Sud.  La ligne de crête séparant le val de Villé de la vallée de Liépvrette marque géographiquement la limite sud des Vosges Moyennes et le passage aux Hautes Vosges cristallines. Géologiquement, la limite entre les Vosges moyennes et les Vosges cristallines est représentée  par la zone de contact entre les schistes de Steige et la série de Villé ou par la zone broyée de Lahaye-Lubine.

Les paysages s’inscrivent dans un relief de moyenne montagne très boisé, parcouru de nombreux vallons et de deux longues vallées la Bruche et le Giessen, concentrant les villages. Les altitudes sont en moyenne comprises entre 600 et 900 m, les points culminants atteignant les 1000m : Champ du Feu 1099 m, Champ du Messin 1031 m, Ormont et Ungersberg 901 m, Mont Sainte-Odile 767 m, le Donon 1008 m.

Les Hautes  Vosges ou Vosges du Sud ou Hautes Vosges cristallines 
Le massif des Hautes Vosges appelé aussi Hautes Vosges cristallines du fait de la constitution de son socle cristallin mis en place lors de l'orogenèse varisque affleure dans toute la partie sud du massif vosgien. Le domaine des Hautes Vosges est le domaine de la Grande Crête où culminent les plus haut sommets comme le Grand Ballon à 1424 m  ou le Hohneck à 1 363 m. Les altitudes varient entre 1200 et 1400 m. Les paysages s’inscrivent dans un relief de haute montagne très boisé, parcouru de profondes vallées, orientées est/ouest, dominées de hauts sommets aux croupes arrondis appelés Ballons où se mêlent des cirques glaciaires, des lacs et des chaumes. Les chaumes sont des prairies d'altitude, à végétation herbacée parsemée de petits arbres.
Le territoire est protégé par le parc naturel des Ballons des Vosges.

Massif vosgien 01

                                                   Vue sur les Hautes Vosges cristallines au loin.

LE MASSIF DES VOSGES - GÉOLOGIE

 
Carte géologique Vosges - Alsace - Michel CRIVELLARO

              Carte géologique du Massif des Vosges

 

Le massif des Vosges s’étend à l’est du Bassin parisien et du plateau lorrain, sur 50 km de large et 120 km de long, parallèlement à la plaine d’Alsace, au Rhin et au massif montagneux de la Forêt-Noire, situé en Allemagne. Le massif vosgien appartient à la chaîne de montagnes hercyniennes ou varisque* qui s’est formée au Paléozoïque lors de l’orogenèse varisque accompagnant la formation de la Pangée.(Voir: Histoire géologique de la France du Protérozoïque à nos jours)

A savoir:

Dans la structure géologique de la chaîne hercynienne ou varisque, le massif des Vosges se divise en Vosges du Nord dont les terrains appartiennent à la zone saxo-thuringienne de l'orogène varisque  et en Vosges du Sud où la succession des terrains est caractéristique de la zone moldanubienne de l'orogène varisque. La limite entre ces deux zones est marquée par une zone de fracture qui porte le nom de « dislocation de Lalaye-Lubine. La dislocation Lalaye-Lubine partage géologiquement le massif vosgien: grès aux émergences schisteuses au nord et gneiss bordé de granite au sud.

Au  Permien, les hautes montagnes hercyniennes de 8000 mètres,  à l'emplacement du massif vosgien actuel ont été rabotées par l'érosion le transformant en une vaste pénéplaine recouverte   de dépôts sédimentaires détritiques  continentaux.

Au Trias inférieur, à l’emplacement actuel des Vosges et de l’Alsace, la pénéplaine devient une grande plaine deltaïque, réceptacle des sédiments alluviaux  charriés par les rivières depuis le Massif armoricain et les hauts massifs environnants en cours d'érosion. Dans cette vaste plaine alluviale, à l’emplacement de la future Alsace se  déposent galets, sables et graviers formant une couche de sédiments détritiques dont l’épaisseur atteint 300 à 500 mètres d'épaisseur. Ils forment les grès vosgiens qui  recouvrent encore actuellement les Vosges du Nord et Moyennes sous forme d'entablements. Pendant cette période appelée: Bundsandstein se déposent les sables qui formeront  les Vosges gréseuses.

Au Trias supérieur et au Jurassique, des transgressions marines venues du nord et de l’est (Mer germanique) vont déposer au-dessus des grès des sédiments marins (marnes gypse et calcaires coquillers). La mer va déposer aussi un calcaire particulier appelé: calcaire de Muschelkalk. Le calcaire de Muschelkalk est un calcaire coquiller constitué de coraux et de coquillages mêlés à des sédiments marins plus ou moins argileux. Sur ces formations (calcaire de Muschelkalk riche en minéraux et  marnes du Trias) reposent bon nombre de vignobles alsaciens.
A la fin du Jurassique et au Crétacé, l’érosion, va faire disparaitre une partie des formations  jurassiques, principalement dans les Vosges du sud plus élevées.

La France au Trias supérieur (200 Ma) -  Carte légèrement modifiée à partir de celle de Ch. Pomerol Ère  Mésozoïque éditions Doin -  © M.C...

                                         Domaine continental et marin en France au Trias supérieur (200 Ma)

Au Cénozoïque  (- 65 à - 1.8 Ma),
Les grands mouvements tectoniques : ouverture de l’océan Atlantique Nord et collision alpine ( formation des Alpes) entrainent l'effondrement du massif hercynien Vosges-Forêt-Noire en son centre et  la formation du fossé rhénan. Les couches sédimentaires qui recouvrent le massif vosgien, soulevées,  basculent vers l’est et le plateau lorrain à l’ouest.

Deux phases tectoniques successives marquent cette période: une phase de détente avec effondrement du centre du massif Vosges-Forêt-Noire et une phase de soulèvement du massif vosgien:

  • - Pendant l'Oligocène (- 34 à - 23 Ma), des distensions conduisent à l'affaissement et à l’effondrement du fossé rhénan* le long d’un jeu de failles. Les deux failles principales étant: la faille vosgienne située le long du massif Vosges et la faille rhénane en bordure de la plaine d’Alsace. Le fossé rhénan zone d’effondrement va séparer le massif des Vosges et  le massif de la Forêt-Noire. Des sédiments détritiques continentaux, marins et lacustres vont remplir le fossé d’effondrement  et former la plaine d’Alsace. Le Rhin va y creuser son lit.
  • Au Miocène (- 23 à - 5 Ma), le soulèvement alpin va contribuer au soulèvement du massif vosgien et de ses bordures le long de ces deux failles principales. Le socle ancien constitué de roches cristallines et de dépôts primaires (granites, gneiss, migmatites, basalte, schistes, …) va être   soulevé et à nouveau porté à l’affleurement principalement dans les Vosges du Sud donnant naissance aux Vosges cristallines ou Hautes Vosges.

Entre la faille vosgienne située le long des Vosges et la faille rhénane en bordure de la plaine d’Alsace, les mouvements tectoniques ont créé quatre grands champs de fractures qui portent les collines sous-vosgiennes, lieux de prédilection du vignoble alsacien.

Au quaternaire, les glaciations finissent de modeler le relief actuel.

.(Voir: Histoire géologique de la France du Protérozoïque à nos jours)

La chaîne varisque - ou chaîne hercynienne*
La chaine hercynienne résulte de la convergence et de la collision de deux masses continentales principales Laurentia-Baltica et Gondwana. Elle s'est édifiée du Siluro-dévonien au Carbonifère (400 à 280 Ma).La chaîne de montagnes hercyniennes haute de plus de 8000 mètres d'altitude, s'étendait sur une longueur de l'ordre de 8000 km et une largeur de près de 1000 km des Appalaches au massif silésien. La chaîne hercynienne recouvre et forme le socle de l'ensemble du territoire de la France. 

Le fossé rhénan* est un rift, une dépression  large de 30 à 40 km entre Vosges et Forêt Noire, longue de 300 km entre Bâle et Francfort, qui s’est formée au Cénozoïque.  

En résumé :
 Le socle cristallin est présent en profondeur sous tout le massif des Vosges. Les Vosges gréseuses  correspondent à l’épaisse couverture sédimentaire qui au Permien et au Trias, a recouvert le socle hercynien de deux types de grès. Le  massif des Vosges se répartit : en Vosges cristallines et en Vosges gréseuses. (Voir carte géologique ci-dessus)

LES HAUTES VOSGES OU VOSGES CRISTALLINES 

Vignoble à Albé -  Terrains composés de schistes de Villé - Photo Michel CRIVELLARO

                                       Vignoble à Albé -  Terrains composés de schistes de Villé

Les Vosges cristallines appelées Hautes Vosges s’étendent au sud-est du massif là où le socle cristallin, métamorphique et granitique, structuré par l'orogenèse hercynienne à l'ère paléozoïque affleure. Les Vosges cristallines  abritent le parc naturel régional des Ballons des Vosges avec les plus hauts sommets. Le point culminant de tout le massif se situe au Grand Ballon (1 424 m).
Les hautes  Vosges présentent une grande variété de roches

  • Des roches plutoniques, granites et syénites qui datent de 330 à 300 Ma.
  • Des roches métamorphiques d’origine profonde comme des gneiss et des migmatites associées au granites. 
  • Des roches volcaniques datée de la fin du Dévonien
  • Des roches sédimentaires datant du Viséen étage du Carbonifère, il y a 330 Ma

LES VOSGES GRÉSEUSES  (Vosges du Nord et Vosges moyennes)

Saint-Hyppolite - Vignobles au pied du château du Haut-Koenigsbourg - © M.CRIVELLARO

        Château du Haut-Koenigsbourg sur un promontoire gréseux des  Vosges Moyennes à 800 m d'altitude.

Les Vosges gréseuses recouvrent la région des Vosges du Nord et celle des Vosges Moyennes.  Les Vosges gréseuses sont constituées de grès rouges et roses qui datent du Trias inférieur (250 à 230 Ma). Ils sont disposés en couche horizontale au-dessus du socle hercynien. Des niveaux de grès résistants forment des entablements qui supportent des hauts lieux historiques, comme le couvent du mont Saint-Odile ou le  château du Haut-Koenigsbourg.

Les Vosges gréseuses  correspondent à l’épaisse couverture sédimentaire qui au Permien et au Trias, a recouvert le socle hercynien de deux types de grès :

  • les grès permiens, produits par une érosion intense du massif hercynien,  et localisés dans les dépressions des reliefs  post-hercyniens. 
  • les grès triasiques déposés sur de grandes étendues dans le nord, leur présence  et leur épaisseur diminue progressivement vers le sud. Les grès triasiques proviennent du démantèlement du socle hercynien, ils ont été acheminés par un réseau de cours d’eaux vers la vaste plaine deltaïque qui constituait les Vosges au début de l’ère secondaire, en bordure de la mer germanique. Ce sont des grès feldspathiques colorés en rose par les oxydes de fer, ils se sont déposés en plusieurs  couches de matériaux détritiques de granulométrie différente (grès fins, conglomérats, …). 

Le Mont-Saint-Odile, le château du Haut-Koenigsbourg, le château du Haut-Barr et la  Cathédrale de Strasbourg sont quatre  lieux et édifices représentatifs des variétés de grès roses des Vosges.

DEUX FAILLES MAJEURES: la faille vosgienne et la faille rhénane

L’ouverture du fossé-rhénan* et de la plaine d’Alsace résulte de mouvements tectoniques et de distensions qui ont affecté une partie de l’ouest de l’Europe au Cénozoïque depuis la Méditerranée jusqu’à la mer du Nord et ont créé un rift continental*  qui correspond aux vallées du Rhin avec la plaine d’Alsace, de la Saône et du Rhône.
L’ouverture du fossé rhénan entre le massif des Vosges et de la Forêt-Noire s’est faite le long d’un jeu de failles. Du côté du Massif des Vosges, deux failles majeures: la faille vosgienne située en bordure du massif des Vosges et la faille rhénane en bordure de la plaine d’Alsace.
Dans quatre secteurs, entre ces deux failles majeures, plusieurs petites failles parallèles de direction nord-sud se succèdent toutes les centaines de mètres en descendant la pente depuis la grande faille vosgienne au contact du massif vosgien jusqu’à la faille rhénane au niveau de la plaine sur une largeur de 5 km par endroits formant un relief en marche d’escalier
Des petites failles perpendiculaires de direction est-ouest recoupent ces failles parallèles formant un champ de fractures un véritable damier. Les différences de niveaux entre ces cases juxtaposent des roches d’âges différents.
La faille vosgienne située le long de la montagne vosgienne a conduit à l'effondrement de terrains environnants, formant les premiers contreforts montagneux des Vosges, le piedmont et les collines sous-vosgiennes.

Le vignoble alsacien est implanté sur les versants de ces collines en rebord du massif vosgien constitués de granites, gneiss, schistes, roches magmatiques, de grès et de calcaires. Une partie des roches altérées a été charriée vers la plaine d'Alsace.

rift continental*:un rift est une zone effondrée située entre deux territoires subissant des contraintes d'extension, et qui présente des escarpements en marche d'escalier résultant du jeu de failles normales qui la bordent. Un rift ou déchirure continentale, constitue la première étape d'une ouverture océanique. En France, les fossés d'effondrement de l'Alsace ou de la Limagne  sont des rifts ayant actuellement cessé de s'ouvrir. (Extraits Dictionnaire illustré de géologie - François Michel)

 Les « marches d’escalier » du vignoble de Ribeauvillé, entre les deux failles principales. Source : François MICHEL, Le Tour de France d’un...

 Source : François MICHEL, Le Tour de France d’un géologue.

Le champ de failles  de Ribeauvillé découpe le terroir en de nombreux compartiments qui se sont affaissés à des niveaux différents. Les roches qui affleurent à la surface du sol varient d’un compartiment à l’autre et sont responsables de la multitude de terroirs en Alsace. (diagramme tiré de la thèse de Georges Hirlemann, 1970)

LES COLLINES SOUS-VOSGIENNES - LE VIGNOBLE D'ALSACE

Les collines sous-vosgiennes représentent la transition entre le massif vosgien et le fossé rhénan. C'est sur ce domaine, caractérisé par un remarquable champ de failles qui affecte tous les terrains, du Paléozoïque au Quaternaire, que s'étend l'essentiel du vignoble alsacien.
Situées, entre la faille vosgienne à l’ouest, en bordure du massif vosgien et la faille rhénane à l’est en bordure de plaine d’Alsace, à une altitude qui varie entre 200 et  400 m, les collines sous-vosgiennes sont le résultat de l’effondrement du fossé rhénan, de la surrection des Vosges et de plusieurs champs de fractures. 
Le relief des collines a été découpé en blocs plus ou moins soulevés qui ont glissés les uns par rapport aux autres et se sont positionnés en marche d’escaliers. Les collines ont conservé leur couverture sédimentaire, qui a évoluée différemment selon la position  des blocs, au cours des temps géologiques. La diversité des terroirs aux sols et aux expositions favorables aux nombreux cépages alsaciens,  a fait de ces collines, le lieu de prédilection du vignoble alsacien.

Quatre champs de fractures avec une mosaïque de terroirs sont répertoriés du nord au sud :

  • Le champ de fractures de Saverne sur 80 km de Long,
     Il va de Wissembourg à Andlau, le long des Vosges gréseuses du Nord et Moyennes. On y trouve tous les types de roches sédimentaires.
 Collines sous-vosgiennes à proximité d'Andlau. Photo Michel CRIVELLARO

Champ de fractures de Saverne - Les collines sous-vosgiennes au pied des Vosges moyenne à proximité d'Andlau.

  • Le champ de fractures de Ribeauvillé, long de 15 km, large de 4 km,
    il va de Saint-Hyppolite à Ingersheim, au pied des Vosges cristallines. Les terroirs sont calcaires,
    marno- gréseux, argilo-marneux, avec des conglomérats marno-calcaires.
Collines 002

                                Champ de fractures de Ribeauvillé - Vignoble de Bergheim

Riquewhir 02

       Champ de fractures de Riquewhir/Ribeauvillé - Les vignes du Grand Cru de Schoenenbourg à Riquewhir -

  • Le champ de fracture de Rouffach-Guebwiller 20 km de long et 8 de large avec trois zones caractéristiques.
    Les terrains sont composés soit de  marnes, soit de grès ou de calcaires avec la présence de
    conglomérats marno-calcaires ou marno-gréseux.
Guebwiller - Grand Cru Kitterlé  - Domaines Schlumberger - © M.CRIVELLARO
 

Guebwiller - Grand Cru Kitterlé - Vignoble aménagé en terrasse. Altitude entre 270 m et 420 m -
Domaines Schlumberger

  • Le champ de fracture de Thann avec ses terrains volcaniques

La montagne vosgienne protège le vignoble des pluies et des vents venant de l'ouest.

LA PLAINE D'ALSACE

Plaine 01

                                         La plaine d'Alsace depuis le château du Haut-Koenigsbourg.

La plaine d'Alsace située entre le massif des Vosges et le massif de Forêt-Noire correspond à une partie du fossé rhénan* comblé au Cénozoïque et au Quaternaire  par d'importantes couches de sédiments  (calcaires, marnes, sables, évaporites, alluvions) . Le Rhin y a établi son lit  et marque  la frontière naturelle entre la France et l'Allemagne.

Au Cénozoïque,  la mer  envahit périodiquement le fossé rhénan et dépose des couches de roches sédimentaires (calcaires, marnes, évaporites, gypses,…), qui vont le remplir progressivement. L’épaisseur atteint par endroits 2500 m.

Au Quaternaire, les rivières vosgiennes et le Rhin y déposent des couches d’alluvions fluviatiles provenant des bordures. 

Le vignoble alsacien déborde sur la  plaine Alsace, principalement sur les  cônes de déjection des rivières  ou sur des dépôts de loess apportés par le vent au quaternaire.

A SAVOIR

Au niveau de Colmar, du côté allemand, on note la présence du grand volcan éteint : le Kaiserstuhl.

Au sud de Mulhouse, la région de Sundgau recèle des dépôts alluvionnaires apportés par l’ancien cours du Rhin, quand ce dernier coulait vers la Saône et le Rhône.

Formations géologiques et chronologie

  • Protérozoïque (avant 500 Ma)
    Quelques traces de ces formations existent dans les Vosges moyennes avec:  la série des schistes briovériens de Villé mise en place entre 650-740 MA, avec un âge moyen de 700 MA environ et les gneiss dans la  région de Sainte-Marie-aux-Mines.
  • Paléozoïque (- 500 Ma à – 245 Ma)
    A l’Ordovicien (- 500 Ma à – 435 Ma) et au Silurien (- 435 Ma à – 410 Ma)
    La région est recouverte par une mer peu profonde. Des sédiments argileux se déposent,  ils vont être à l’origine des schistes de Steige.
    Au Dévonien (- 410 Ma à – 360 Ma) une transgression marine accompagnée de manifestations volcaniques dépose des calcaires coralliens et des roches volcaniques. Elles forment dans les Vosges moyennes: le massif de Schirmeck et du Champ du Feu.
  • Au Carbonifère (– 360 Ma  à – 295 Ma)
    Les continents Laurasia et Gondwana entrent en collision et forment la Pangée. Ces mouvements tectoniques provoquent l’orogenèse hercynienne et la  naissance de tout le socle du massif  Vosges-Forêt-Noire.
    Les reliefs s’élèvent et s’érodent. Les matériaux de l’érosion s’accumulent dans les bassins et comblent les reliefs de roches sédimentaires, schistes et grauwackes (grès de couleur grise à gris-vert).
    En profondeur, la remontée du magma met en place les plutons granitiques des Vosges cristallines. Ces formations affleurent aujourd'hui dans les Hautes Vosges.
  • Au Permien (– 295 Ma à – 245 Ma)
    Une période d’érosion intense arase le massif  qui prend l’aspect d’une pénéplaine. Les sables s’accumulent  entre les reliefs et forment les grès vosgiens.
  • Mésozoïque (– 245 Ma à – 53 Ma)
    Au Trias  (– 245 Ma à – 205 Ma)
    Les Vosges et l’Alsace forment une grande plaine deltaïque en bordure de la mer germanique. Les matériaux détritiques charriés par les rivières (galets, graviers, sables) qui descendent des montagnes environnantes,  s’accumulent dans le delta sur de grandes épaisseurs (300 à 500 m) : ce sont les grès roses et rouges des Vosges gréseuses. Cette période est appelée: Bundsandstein.
    Au milieu du Trias, une transgression marine recouvrira toute la région et déposera des calcaires coquillers appelés calcaires de Muschelkalk.
    A la fin du Trias, au Keuper la région connait des épisodes lagunaires et continentaux accompagnés de dépôts de sel gemme, de gypse et de grès, On retrouve le gypse dans le vignoble de Riquewhir où le sous-sol de la colline du grand cru Schoenenbourg est constitué de marnes irisées et gypseuses du Keuper, recouvertes par des épandages de grès vosgien et le sel gemme à quelques kilomètres des Vosges en Lorraine à Château-Salins, voir carte ci-dessous de la France au Trias.
  • Au Jurassique (- 205 Ma à – 135 Ma)
    Après une régression, la mer revient et dépose des calcaires et des marnes. La fin du Jurassique (- 135 Ma) est marquée par une période de volcanisme.
  • Au Crétacé (–145 Ma à – 65 Ma)
    La mer s’est retirée. La région émergée va être fortement érodée.
  • Cénozoïque (- 53 Ma à - 5 Ma)
    A l’Eocène (- 53 Ma à -35 Ma)
    Les grands mouvements tectoniques qui se préparent: ouverture de l’océan Atlantique Nord et collision alpine ( formation des Alpes) se manifestent par du volcanisme et un début de fracturation et d'affaissement du socle du massif Vosges-Forêt-Noire.
  • A l’Oligocène (- 35 Ma à – 23.5 Ma)
    Suite à une phase de détente et de distensions,  le centre du massif Vosges-Forêt-Noire s’affaisse en son centre,  le long des lignes de failles donnant naissance au fossé rhénan et aux collines sous-vosgiennes. De grands lacs occupent le fossé rhénan, la mer l’envahit périodiquement et déposent des couches de sédiments. La plaine d'Alsace se forme. Les couches sédimentaires triasiques et jurassiques soulevées basculent vers l’est et le plateau lorrain à l’ouest.
  • Au Miocène (- 23.5 Ma à – 5 Ma)
    La mer se retire du fossé rhénan. Le soulèvement alpin va contribuer au soulèvement du massif vosgien et de ses bordures le long de ces deux failles. Les champs de fractures se mettent en place.
  • Quaternaire 
    C’est une période de glaciation, d’érosion avec des dépôt de moraines et la formation des grands lacs des Vosges.
    Les glaciers couvrent principalement les Vosges du sud qui vont être érodés jusqu’au socle ancien.

Plus d'information voir: Histoire géologique de la France du Protérozoïque à nos jours

BIBLIOGRAPHIE