Bergeracois : Appellation Monbazillac (A.O.C)

Monbazillac (A.O.C)

Monbazillac (A.O.C)
Région : Sud-Ouest

Sous région : Bergeracois

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 15 mai 1936.

Type d' appellation : Appellation communale

Vins produits couleur : Vins blancs -

Superficie : 2 500 ha

Production : 50 000 hl

Particularités : Sur une même superficie déterminée de vignes en production, il peut être revendiqué à la fois l'appellation d'origine contrôlée « Monbazillac» et l'appellation d'origine contrôlée « Côtes de Bergerac ».
L'aire d'appellation « Monbazillac» est incluse dans l'aire d'appellation "Bergerac" et « Côtes de Bergerac »



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

Monbazillac

 
 



Mention ancien

Le nom de l’appellation d’origine contrôlée "Monbazillac" peut être suivi par la mention « sélection de grains nobles » pour les vins répondant aux conditions de production fixées pour cette mention dans le cahier des charges de l’appellation.



Types de vins produits

Vin blanc moelleux - Vin blanc liquoreux -



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique naturel minimum* et volumique total* :
minimummaximum
12 %/vol 20%.vol


Teneur en sucres résiduels : Les vins présentent une teneur en sucres fermentescibles (glucose et fructose) supérieure à 45 grammes par litre pour les vins blancs et une teneur en sucres fermentescibles (glucose et fructose) supérieure à 85 grammespar litre pour les vins blancs avec mention « sélection de grains nobles »

Potentiel de garde : 3 à 15 ans

Température de service : 8 à 10°C

Caractère des vins :

Vins blancs moelleux à liquoreux :
Il existe un micro-climat favorable au développement de la pourriture noble (Botrytis Cinerea) qui permet l'obtention de vins moelleux et de vins de liquoreux.
Couleur jaune paille qui devient ambrée avec l’âge. Arômes de fleurs, de miel, d'amandes et de pêches. Riches, gras, moelleux, puissants, bouquetés.



Mets et vins :

Foie gras, volailles à la crème, poissons sauce crémée, fromages à pâte persillée de type bleus (Roquefort, ...)



Aire de production

La récolte des raisins, la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes du département de la Dordogne : Colombier, Monbazillac, Pomport, Rouffignac-de-Sigoulès et Saint-Laurent-des-Vignes.



Paysage viticole

L'aire d’appellation « Monbazillac » concerne le territoire de 5 communes situées au sud de la ville de Bergerac. Elle est limitée au nord par la vallée de la Dordogne et au sud par la rive droite de la Gardonnette, un petit affluent de la Dordogne.

Le vignoble omniprésent démarre sur les premières terrasses de la rive gauche de la Dordogne, puis grimpe par paliers les coteaux pentus exposés plein nord, face à la ville de Bergerac jusqu’à des petits plateaux sommitaux qui dominent la vallée et le fleuve. Château Monbazillac est installé au sommet d'un de ces petits plateaux.

Au sud, les versants des coteaux descendent  en  une  pente beaucoup plus douce, vers la vallée de la Gardonnette occupée dans son fond par des prairies et des cultures céréalières.

La zone géographique de l'appellation "Monbazillac" offre un paysage de plateaux et de coteaux aux versants couverts de vignes, ponctués par quelques exploitations agricoles, avec des bâtiments imposants et des petits bois.

Vignoble de Monbazillac vu depuis le château de Monbazillac - © M.CRIVELLARO

Le vignoble de Bergerac. Du Château de Monbazillac situé sur un plateau de calcaire lacustre de l'Agenais, on surplombe le vignoble de Monbazillac, la vallée de la Dordogne et la ville de Bergerac. Dans la vallée, on aperçoit la Dordogne bordée de cultures céréalières  et les premières terrasses argilo-graveleuses qui portent le vignoble. 



Climat

Climat océanique atténué, avec une pluviométrie plus faible, des températures plus élevées en été et plus froides en hiver, que sur la façade atlantique. La forte humidité présente dans la vallée de la Dordogne favorise la formation de brouillards matinaux en été et en automne, qui associés à des après midi secs et ensoleillés favorisent le développement de la pourriture noble qui permet l'obtention de vins moelleux et de vins liquoreux.

Géologie - Pédologie

Les matériaux qui composent le sous-sol de la zone d’appellation sont des formations tertiaires fluviolacustres d'âge fin de l'Eocène et début du Miocène: mollasses et calcaires lacustres. 

Au Tertiaire, le Bassin d’Aquitaine est un grand golfe marin aux contours qui évoluent avec le temps selon les transgressions et régressions marines, tantôt occupé par la mer, tantôt par de grandes zones littorales continentales, lacustres,  marécageuses ou deltaïques.

Les massifs montagneux Pyrénées ,  Massif central et Montagne Noire qui entourent le Bassin d’aquitaine sont soumis à l’érosion, les matériaux  arrachés aux  reliefs vont être  répandus par les fleuves sur tout le Bassin d’Aquitaine pour former les molasses* d’Aquitaine et dans les lacs des calcaires lacustres*. (voir Géologie du Bassin d'Aquitaine)

Molasses* : Les cours d’eau qui descendent des Pyrénées et du Massif central charrient en bordure de la mer qui se retire, dans les deltas, les lagunes et les lacs de grande quantité de limons ,d'argiles, de sables et de graviers qui vont former des molasses ou des calcaires plus ou moins durs.(voir également:  Les Molasses dans le Bassin d'Aquitaine)

Calcaires lacustres* :  formations sédimentaires qui se sont déposées à l’origine dans un lac. Elles ont pour origine la précipitations chimiques des éléments calcaires contenus dans les eaux qui ont traversée : les calcaires jurassiques des Grandes Causses et des Causses du Quercy, les calcaires crétacés du Périgord, et les calcaires pyrénéens. De nombreux mollusques sont présents dans ces formations qui peuvent atteindre 50 m d'épaisseur.

Formations géologiques présentes dans le sous-sol de l'appellation :

Entre la fin de l’Éocène et la fin de l'Oligocène, début du Miocène (- 37 Ma à - 20 Ma), se sont déposées chronologiquement les formations géologiques suivantes:

  • Marnes et argiles de l’Éocène étage  Ludien ( - 37 Ma)
  • Molasses du Fronsadais, Oligocène, étage Sannoisien ( - 34 Ma) elles se présentent sous forme de grès tendre, de marnes et d'argiles.
  • Calcaire lacustre de Castillon, Oligocène, étage Sannoisien ( - 34 Ma ) dur et blanchâtre, (une dizaine de mètres d'épaisseur) , il forme l'ossature du plateau
  • Molasses de l’Agenais constituées d’argiles. Oligocène, étage Stampien ( - 28 Ma)
  • Calcaire lacustre de Monbazillac, Oligocène, étage Stampien ( - 28 Ma ) blanc, friable, de faible épaisseur (de 1 mètre à 4 mètre), il s'intercale dans les mollasses de l'Agenais.
  • Calcaire lacustre de l'Agenais. Aquitanien ( - 23.5 Ma)

Enfin au Quaternaire se sont déposés les alluvions quaternaires qui ont formé les terrasses le long de la Dordogne.

Le sous-sol

La zone géographique de l'appellation « Monbazillac » est constituée par la superposition des couches sédimentaires fluvio-lacustres citées ci-dessus.  Certaines de ces formations plus tendres que d’autres ont été érodées et ont disparus,  amenant à l’affleurement les couches anciennes plus dures, d’autres sont recouvertes par les formations plus récentes. Le vignoble selon sa situation repose sur une de ces formations portée à l'affleurement.

A Monbazillac, le vignoble débute sur la terrasse quaternaire de la Dordogne, à Saint-Laurent-des-Vignes, puis s'élève sur les différentes couches alternées de calcaires et de molasses du Ludien au Stampien  ,  avant d'atteindre le petit plateau de Monbazillac en calcaire lacustre de l'Agenais d'âge aquitanien.

Vignobles au pied du Château de Monbazillac -  © M.CRIVELLARO

Le château de Monbazilac surplombe le vignoble planté sur les différentes formations de calcaires et de molasses du Tertiaire.

Les sols

Sur ces différents terrains se sont développés plusieurs types de sols: Argilo-calcaire - Terrasses limoneuses

- Sur les molasses: les sols sont bruns, argilo-siliceux.

- Sur les calcaires les sols sont peu épais, argilo-calcaires, recouverts de couches calcaires cassées et fendues par la gélifraction périglaciaire.

- Sur la terrasse limoneuse de la Dordogne qui s'étend en pied des coteaux, le sol est argilo-graveleux.



Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Sémillon,
Sauvignon,
Sauvignon gris,
Muscadelle.


Cépages accessoires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Chenin,
Ondenc,
Ugni blanc.


Rendement de base

30 hl/ha

Régles d’encépagement* (Voir lexique)

La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.

Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque couleur de vins produits.
Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.
La proportion de l’encépagement est appréciée, pour la couleur considérée, sur la totalité des parcelles de l’exploitation produisant le vin de l’appellation d’origine contrôlée.



Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

  • Récolte des raisins.
    Les vins proviennent de raisins récoltés à surmaturité avec action ou non de la pourriture noble (Botrytis cynerea).
    Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement par tries successives.
  • Maturité du raisin
    Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucres  inférieure à :
    • 221 grammes par litre de moût pour les cépages qui servent à élaborer à les vins blancs.
    • 255 grammes par litre de moût pour les cépages qui servent à élaborer les vins blancs avec mention « sélection de grains nobles »
  • Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.
  • Assemblage des cépages
    La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 80% dans l’assemblage.
  • Élevage des vins
    - Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 mai de l’année qui suit celle de la récolte.
    - Les vins susceptibles de bénéficier de la mention « sélection de grains nobles » font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er juin de la 2ème année qui suit celle de la récolte.
  • Date de mise en marché à destination du consommateur
    - A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er juin de l’année qui suit celle de la récolte.
    - A l’issue de la période d’élevage, les vins susceptibles de bénéficier de la mention « sélection de grains nobles » sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 juin de la 2ème année qui suit celle de la récolte.
  • Étiquetage
    Les vins pour lesquels est revendiquée l'appellation d'origine contrôlée « Monbazillac » suivie de la mention « sélection de grains nobles » comportent obligatoirement cette mention dans leur étiquetage ainsi que l’indication du millésime.
 


Organismes

Fédération des Vins du Bergeracois (FVB)

Pôle viticole des vins de Bergerac

Bridet Sud

24112 Bergerac Cedex

Tel : 05.53.24.71.77
Président(e) : Monsieur Paul-André Barriat
Contact : contact@fvbergerac.fr



Les appellations > Toutes les appellations