La Région Bordeaux : Le vignoble

Carte des régions viticoles de la région Bordeaux - © M.CRIVELLARO

Situation des vignobles du Bordelais 

Le vignoble bordelais s'étend sur une grande partie du département de la Gironde à des altitudes comprises entre 15 et 120 m sur les coteaux et les terrasses alluviales qui bordent  l'estuaire de la Gironde, les rives de la Garonne et de la Dordogne. Les vins sont produits sur pratiquement tout le département de la Gironde.

Sur les rives de la Gironde, les premiers vignobles apparaissent en rive droite au nord de la ville de Blaye  et en rive gauche à partir de Saint-Vivien-de-Médoc, une petite commune médocaine située à une dizaine kilomètres au sud de la pointe de Grave. A niveau du Bec d'Ambés, point de confluence entre la Dordogne et le Garonne, le vignoble couvre les rives de la Garonne jusqu'au au sud de Langon et les rives de la Dordogne jusqu'à Sainte-Foy-La-Grande.

On distingue six régions viticoles : 

  • La région du Médoc,
  • La région du Blayais-Bourgeais,
  • La région des Graves et de Pessac-Léognan,
  • La région de Cérons, Barsac et Sauternes,
  • La région de l'Entre-Deux-Mers
  • La région du Libournais avec Saint-émilion, Pomerol, Fronsac, Castillon-la-Bataille et les Côtes-de-Francs.

Dans le Bordelais, les vins sont élaborés dans des propriétés viticoles qui portent le nom de Château.  Les vins portent le nom du Château.  Château est synonyme de cru.

Le climat du Bordelais 

Proche de l'océan Atlantique,  de la Dordogne, de la Garonne et de l'estuaire de Gironde, le vignoble du Bordelais est soumis à un climat tempéré océanique, doux et humide.
La forêt des Landes atténue l'influence océanique et protège les vignobles du Médoc, des Graves et de Sauternes des vents provenant de la côte atlantique. La Garonne, la Dordogne, l'Isle et les nombreux ruisseaux qui découpent le paysage renforcent la protection du vignoble contre les gelées. Dans le nord-est de la région, l'influence continentale se manifeste.

Les étés sont chauds et orageux, les automnes sont ensoleillés. Les gelées printanières sont peu fréquentes et  les hivers cléments.

Géologie générale du Bassin aquitain

Le vignoble bordelais occupe le nord-ouest du Bassin d'Aquitaine.
Le Bassin d'Aquitaine est un vaste bassin sédimentaire ouvert sur l'océan Atlantique, il est encadré  par le Massif central à l'est et  par les Pyrénées au sud. Au cours de l'ère Mésozoïque qui va de 245 Ma à 65 Ma et de l'ère Cénozoïque qui va de 65 Ma à 1.8 Ma, les nombreuses transgressions et régressions marines qui vont se succéder vont déposer de grandes épaisseurs de sédiments sur le Bassin aquitain. Les mouvements orogéniques relatifs à la formation des Alpes et des Pyrénées, l'érosion et les cours d'eau vont modeler le paysage.

Au Trias période géologique du Mésozoïque qui va de 245 Ma à 205 Ma, le Bassin d’Aquitaine s’individualise en deux zones géologiques situées au nord et au sud  d'un axe Toulouse Arcachon, qui correspond également au cours de la Garonne.

  • Au nord de cet axe, se forme un domaine épicontinental, ou la mer sera de faible profondeur environ 200 mètres.
  • Au sud de cet axe, se forme un domaine subsident, avec de grandes profondeurs marines où de grandes épaisseurs de sédiments vont se déposer et s'enfoncer.

Tantôt recouverte par la mer, tantôt en bordure de littoral , tantôt continentale, deltaïque ou marécageuse, la région aquitaine va être un vaste golfe marin, réceptacle des matériaux arrachés par l'érosion aux reliefs environnants: Massif central, montagne Noire et Pyrénées. Ces grandes quantités de matériaux: limons, sables , graviers  vont former des couches épaisses de molasses* ou des calcaires plus ou moins durs qui portent maintenant les vignobles.

La surrection des Pyrénées et la poussée de la plaque africaine , il y a 50 Ma vont accentuer la flexure déjà mise en place au Trias, le long de l'axe Arcahon-Toulouse.

Le vent et les eaux de ruissellements vont morceler  les reliefs. Les cours d'eau vont s'enfoncer , éroder et modeler le paysage en collines, en croupes et en vallées.

A la fin du Cénozoïque et au Quaternaire, les grands cours d'eau se mettent en place: la Garonne , la Dordogne et leurs affluents s'installent et confluent vers l'estuaire de la Gironde. Ils déposent durant les époques glaciaires du quaternaire tout au long de leur cours des alluvions gravelo-sableuses  que l'on retrouve dans la plupart des vignobles du bordelais.

Molasses* : Les cours d’eau qui descendent des Pyrénées et du Massif central charrient en bordure de la mer qui se retire, dans les deltas, les lagunes et les lacs de grande quantité de limons , de sables et de graviers qui vont former des molasses ou des calcaires plus ou moins durs. A visiter :réserve naturelle de Saucats-La Brède (- 20 Ma à - 11 Ma).

 

Géologie - Pédologie - Sols et sous-sols dans le vignoble bordelais au nord-ouest du Bassin d'Aquitaine

Le sous-sol

Les principales formations géologiques qui composent le sous-sol des vignobles bordelais se sont mises en place durant les différentes périodes du Cénozoïque et au cours du Quaternaire.

Les formations suivantes se sont mises en place:

- Au Cénozoique pendant les périodes de l'Éocène moyen et supérieur (- 50 Ma)

  • les marnes et les calcaires de Blaye (étage Lutécien)
  • le calcaire lacustre de Plassac (étage Lédien) (Vignobles de Blaye)
  • le calcaire de Saint-Estèphe (étage Ludien)
  • le calcaire marneux des vignobles de Saint-Estèphe, Listrac et Moulis.

- Au Cénozoique pendant la période Oligocène (- 34 à - 23 Ma)

  • les molasses* du Fronsadais (étage Sannoisien) dans le Libournais  (Vignobles de Fronsac, de Saint-Emilion et de ses satellites).
  • les sables et argiles du Périgord, (Vignobles de Pomerol, de Fronsac)
  • le calcaire à Astéries* (étage Stampien),  il forme la base du vignoble bordelais, on le trouve un peu partout , à Bourg-sur-Gironde, dans l'Entre-Deux-Mers, à Barsac, à Saint-Emilion, à Fronsac et localement dans les Graves et le Médoc
  • la molasse de l'Agenais (étage Chattien) très limoneux dans l'Entre-Deux-Mers

- Au Cénozoique pendant la période Pliocène ( - 7 Ma)

  • les alluvions déposées par les cours d'eau venant des Pyrénées et du Massif central. (Vignobles des Cotes de Bourg, de l'Entre-deux-Mers, des Côtes-de-Bordeaux "Cadillac")

- Au Quaternaire

  • au cours des périodes glaciaires (Günz, Mindel, Riss, et Würm), de grandes quantités d'alluvions  grossières arrachées aux reliefs environnants et charriées par les fleuves. Ces matériaux constituent les assises gravelo-sableuses quaternaires des vignobles de Graves, du Médoc, des Graves de Vayres, de Pomerol, de Lalande-de-Pomerol, de Saint-Emilion, et du Sauternais.
  • le sable des Landes transporté par les vents, va par endroits  se mélanger aux sols de plusieurs vignobles.

L'ensemble de ces formations géologiques s’appuient au nord sur les formations géologiques jurassiques et crétacées de la bordure des Charentes et au nord-est sur les formations géologiques du Périgord.

Calcaire à Astéries * :calcaire sableux, composé de fragments de coquilles d'animaux marins du type étoile de mer, oursins, mollusques lamellibranches et gastéropodes ..., déposés il y a 30 Ma dans les eaux chaudes du golfe marin qui occupait le centre du Bassin d'Aquitaine. Exploité dans les carrières, il est utilisé dans la construction des batiments des grandes villes de la région: Bordeaux, Saint-Emilion...
Site à visiter : La côte de la Ruasse à Longoirran.

 

Les sols

Les principaux sols répertoriés dans le vignoble bordelais, issus de ces sous-sols aux caractéristiques différentes et variées sont:

- soit siliceux sablonneux, graveleux, argilo-sableux lorsqu'ils reposent sur des alluvions gravelo-sableuses,
- soit bruns calcaire, argilo-calcaire, marneux sur les formations calcaires,  à forte teneur d' argiles,
- soit des argiles à graviers, constituées d'éléments issus de l'érosion et de la transformation des matériaux en place associés à des alluvions déposées par les cours d'eau venant des reliefs environnants.Une couche de limons peu épaisse les  recouvrent presque toujours. Entre Garonne et Dordogne, ces formations superficielles parfois épaisses de plusieurs mètres composées d'argiles à graviers et de  limons éoliens sont dénommées localement « boulbènes ».

En bordure de l'estuaire de la Gironde et des principaux fleuves, les dépôts alluviaux récents où l’argile domine, constituent les sols de palus peu favorables à la vigne.

Qu'ils soient établis sur des sols calcaires, argilo-graveleux ou sur des argiles à graviers le vignoble bordelais donne des vins de qualité et dans tous les secteurs de grands vins (voir rubrique: "Les classements").

 
Sol gravelo-sableux - Vignoble des Graves - Château de Chantegrive à Podensac - © M.CRIVELLARO

Sol gravelo-sableux - Vignoble des Graves - Château de Chantegrive à Podensac.

Voir également la rubrique: Géologie du Bassin d'Aquitaine

Plus d'information dans les livres:

- Grand-Atlas-des-vignobles 
- Le-tour-de-France-d'un-géologue

 

Paysages viticoles du bordelais

Deux types de paysage portent le vignoble.
A l'ouest de l'estuaire de la Gironde, séparé de l'océan Atlantique par la forêt de pins sylvestres des Landes, un vaste plateau vallonné de croupes couvertes de graves quaternaires porte les vignobles du Médoc, des Graves et du Sauternais.
A l'est, les vignobles sont implantés sur un ensemble de collines calcaires plus ou moins pentues et sur des plateaux entaillés de nombreuses rivières et ruisseaux.

En de nombreux endroits, le vignoble surplombe la Dordogne, la Garonne qui confluent au niveau du Bec d'Ambès pour former la Gironde. Tout au long du réseau hydrographique, plusieurs niveaux de terrasses alluviales structurent le relief.

Vues du vignoble:

Pauillac - Vignes du Château Latour  en bordure de Gironde - © M.CRIVELLARO

 Pauillac - Vignes du Château Latour  en bordure de Gironde

 

Saint-Estéphe - Les graves couvrent le sol - © M.CRIVELLARO

 Saint-Estéphe - Les graves couvrent le sol

Sauternes - Vue du village de Sauternes entouré de vignes - © M.CRIVELLARO

 Sauternes - Vue du village de Sauternes entouré de vignes -

Saint-Emilion - Vignoble de Clos Fourtet et village de Saint-Emilion - © M.CRIVELLARO

 Saint-Emilion - Vignoble de Clos Fourtet et village de Saint-Emilion.

Vignoble de Loupiac et Cadillac - © M.CRIVELLARO

 Vignoble de Loupiac et Cadillac.

Vignes et église du village de Margaux dans le Médoc - © M.CRIVELLARO

 Margaux - Vignes et église du village de Margaux dans le Médoc.

Listrac - Croupe de Fonréaud sur graves pyrénéennes  - Vignes du Château Fonréaud  - © M.CRIVELLARO

 Listrac - Croupe de Fonréaud sur graves pyrénéennes - Vignes du Château Fonréaud.

Léognan - Vignes du Château Haut-Bailly sur croupe graveleuse. © M.CRIVELLARO

 Léognan - Vignes du Château Haut-Bailly sur croupe graveleuse. L'eau de pluie s'écoule vers le bas de la pente.

Cérons - Podensac - Le vignoble est installé sur un sol graveleux en pente douce vers la Garonne - © M.CRIVELLARO

 Podensac - Vignobles sur croupe graveleuse en pente douce - Au loin sur la colline située sur la rive droite de la Garonne apparaissent les vignobles de Cadillac.

Fronsac - Les coteaux couverts de vignobles dominent la Dordogne -  © M.CRIVELLARO

 Fronsac - Les coteaux couverts de vignobles dominent la Dordogne.

Saint-Georges-Saint-Emilion -  Vue du vignoble - © M.CRIVELLARO

 Saint-Georges - Saint-Emilion -  Vue du vignoble.

Francs -  Le  vignoble de château Puyfromage - © M.CRIVELLARO

 Francs -  Le vignoble de château Puyfromage .

Vignoble du Blayais avec la Gironde au loin à proximité de Blaye - © M.CRIVELLARO

 Vignoble du Blayais avec la Gironde au loin à proximité de Blaye.

Production 

6 800 000 hl/an principalement des vins rouges, dont 300 000 hectolitres de vins blancs, 200 000 hectolitres de vins rosés et une petite quantité de Crémant de Bordeaux.

Superficie - Encépagement

119 000 ha de vignoble dont 80% en rouge et 20 % en blanc.

Les cépages principaux sont:
- pour les vins rouges: le Cabernet-sauvignon, le Cabernet franc et le Merlot 
- pour les vins blancs: le  Sémillon , le Sauvignon et la Muscadelle.

La répartition des cépages varie selon les secteurs et les appellations.  A titre d'exemple, le cépage merlot est très présent dans le Libournais où il couvre 75% des surfaces plantées et seulement 40 % dans le Médoc où le cabernet-sauvignon domine avec plus de 54 % de le l'encépagement.

La vinification se fait cépage par cépage. L'assemblage de chaque vin est réalisé après la vinification dans les proportions définies dans le cahier des charges de chaque appellation. Des cépages complémentaires comme le petit verdot, le cot, l'ugni blanc ou  le colombard sont autorisés et peuvent venir compléter l'assemblage du vin dans le respect du cahier des charges défini pour chaque appellation. 

Types de vins

60 appellations -  La région offre une large gamme de vins, principalement rouges en pourcentage de production, mais on trouve aussi de vins blancs secs, moelleux, liquoreux dont le célèbre Château Yquem, quelques rosés, des vins rouges clairets et un vin effervescent le Crémant de Bordeaux. Les vins vont de la simple appellation régionale Bordeaux au vins classés en Grands Crus. (voir rubrique: "Les classements")

Les vins d'appellation régionale Bordeaux et Bordeaux supérieurs offrent les caractéristiques générales suivantes :

Vins rouges: Les vins rouges, dans lesquels le cépage merlot est souvent majoritaire, sont souples, fruités et peu acides ; ils peuvent être rafraîchis dans les années de grande maturité par l’acidité des cépages petit verdot et cot . Mais l’association principale demeure l’association du cépage merlot avec le cépage cabernet-sauvignon et dans une moindre mesure avec le cépage cabernet franc. Ces derniers conférent aux vins complexité aromatique et puissance tannique, qui leur permet de conserver et de développer leur bouquet.

Vins  blancs secs : Les vins blancs secs issus du cépage sauvignon sont très aromatiques, frais et fruités avec des notes fleuries et d’agrumes. Le sémillon apporte le volume et le gras, l’association de la muscadelle  confère des arômes fleuris.

Vins  blancs moelleux et liquoreux : Les vins blancs liquoreux et moelleux sont structurés autour du sémillon qui donne des vins ronds, amples, de couleur or, aux arômes de fruits confits, qui peut être associé au sauvignon apportant alors de la fraîcheur. 

Vins rosés et clairets : Les rosés et  clairets,  sont obtenus principalement par saignée de cuves de cépages rouges avant fermentation ou après légère macération de quelques heures pour les « clairets » qui sont plus colorés, plus riches et très parfumés. 

Vins effervescents : Ce sont les Crémants de Bordeaux aux caractéristiques différentes selon le lieu de production.
 

Les types de bouteilles

La bouteille est la traditionnelle bouteille bordelaise. Pour les Crémants , elle est du type champenois .

Bouteilles de vins de Bordeaux - A.O.C Régionales - Vins du Château de Camarsac et Crémant de Bordeaux de Jaillance.

   Bordeaux Clairet    -   Bordeaux supérieur    -      Bordeaux          -  Crémant de Bordeaux 

 Bouteilles de vins de Bordeaux - A.O.C Régionales : vins du Château de Camarsac à Camarsac et Crémant de Bordeaux de Jaillance.