La Région Jura : Appellation Macvin du Jura (A.O.C)

Macvin du Jura (A.O.C)

Macvin du Jura (A.O.C)
Région : Jura

Sous région : Jura

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 14 novembre 1991

Type d' appellation : Appellation régionale

Vins produits couleur : Vins rouges - Vins blancs - Vins rosés -

Superficie : 53 ha

Production : 4 000 hl/an de vins de liqueur blancs. La production de vins de liqueur rosés et rouges est confidentielle

Particularités : Même aire d'appellation que l' aire d'appellation "Côtes du Jura".
Seul vin de liqueur produit à partir d’une eau-de-vie de marc et reconnu en France en appellation d’origine contrôlée.
Caves coopératives : Fruitière vinicole d'Arbois, Fruitière vinicole de Pupillin, Fruitière vinicole de Poligny, Fruitière vinicole de Voiteur, Fruitière vinicole de L’Étoile.



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

Macvin du Jura



Types de vins produits

Vin de liqueur, Vin liquoreux,



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique acquis* :
minimummaximum
10 %.vol 22 %.vol


Potentiel de garde : 30 ans

Température de service : 6 à 8 °C

Caractère des vins :

Le « Macvin du Jura » est un vin de liqueur blanc, rouge ou rosé.  Les vins de liqueur rouges et rosés sont élaborés à partir de moûts issus des cépages Pinot noir, Poulsard  (appelé localement ploussard) et Trousseau. Les vins de liqueur blancs sont élaborés à partir de moûts issus des cépages Chardonnay  et Savagnin.

Caractère généraux des vins :

Le vin de liqueur « Macvin du Jura » a une couleur  ambrée,  au nez on note des arômes de marc,  d’écorces d’orange, de coing, de fruits confits, de pruneau et de raisins secs, en bouche, les vins sont agréables, liquoreux et onctueux. Les vins titrent  entre  16 % à 22 %.vol.



Mets et vins :

Macvin du Jura : apéritif, melon, glace au miel.



Aire de production

La récolte des raisins, la production du moût, l’élaboration et l’élevage des vins de liqueur sont assurés sur le territoire des communes suivantes du département du Jura : Abergement-le-Grand, Abergement-le-Petit, Aiglepierre, Arbois, Arlay, Les Arsures, L’Aubépin, Augea, Aumont, Balanod,
Baume-les-Messieurs, Beaufort, Bersaillin, Blois-sur-Seille, Brainans, Bréry, Buvilly, Césancey, Champagne-sur-Loue, La Chapelle-sur-Furieuse, Château-Chalon, Chazelles, Chevreaux, Chille, Chillyle-Vignoble, Conliège, Courbouzon, Cousance, Cramans, Cuisia, Darbonnay, Digna, Domblans, L’Etoile, Frébuans, Frontenay, Gevingey, Gizia, Grange-de-Vaivre, Grozon, Grusse, Ladoye-sur-Seille, Lavigny, Lons-le-Saunier, Le Louverot, Macornay, Mantry, Marnoz, Mathenay, Maynal, Menétru-le-Vignoble, Mesnay, Messia-sur-Sorne, Miéry, Moiron, Molamboz, Monay, Montagna-le-Reconduit, Montaigu, Montain, Montholier, Montigny-lès-Arsures, Montmorot, Mouchard, Nanc-lès-Saint-Amour, Nevy-sur-Seille, Orbagna, Pagnoz, Pannessières, Passenans, Perrigny, Le Pin, Plainoiseau, Les Planches-près-Arbois, Poligny, Port-Lesney, Pretin, Pupillin, Quintigny, Revigny, Rotalier, Ruffey-sur-Seille, Sainte-Agnès, Saint-Amour, Saint-Cyr-Montmalin, Saint-Didier, Saint-Germain-lès-Arlay, Saint-Jean-d’Etreux, Saint-Lamain, Saint-Laurent-la-Roche, Saint-Lothain, Salins-les-Bains, Sellières, Toulouse-le-Château,Tourmont, Trenal, Vadans, Vaux-sur-P



Paysage viticole

La zone géographique de l’appellation « Macvin du Jura » correspond à celle de l'aire d'appellation "Côtes du Jura". Elle s’étend en discontinu sur  environ 80 kilomètres de long et 5 kilomètres de large sur les départements de Haute-Saône, du Doubs et du Jura entre les villes de Salins-les-Bains au nord et de Saint-Amour au sud. La région qui porte le vignoble est appelée :  Revermont ou Bon-Pays ou le Vignoble.

L’aire d’appellation concerne 105 communes. Elle est située au centre du massif du Jura sur le rebord occidental de la chaîne entre la plaine de la Bresse à l’ouest et le premier plateau du Jura à l’est, dont l’altitude moyenne est de 550 mètres.

Le vignoble est implanté à une altitude comprise entre 200 et 450 mètres sous la corniche boisée du premier plateau jurassien, sur son versant exposé à ouest  et  sur les versants   les mieux exposés des collines situées en avant du plateau. Rebord de plateau et collines forment la région du Revermont

Les versants souvent à forte pente : 10 à 40 % sur des terres pierreuses et argileuses obligent les  viticulteurs à cultiver localement en terrasses.

Pupillin - Vue générale du vignoble depuis le belvédère route de Buvilly.  © M.CRIVELLARO

Pupillin - Vue générale du vignoble depuis le belvédère route de Buvilly.



Climat

Climat semi-continental. Les hivers sont rudes, les étés chauds et humides, les automnes ensoleillés et secs.

Géologie - Pédologie

Cadre général des Côtes du Jura

Le vignoble des Côtes du Jura est implanté sur les contreforts et le piémont du premier plateau jurassien appelé plateau lédonien. Cette région  composée de collines et de versants pentus en bordure du plateau forme le faisceau lédonien appelé aussi Revermont.

La formation du plateau et du faisceau lédonien  datent de l’ère Cénozoïque. Leur géologie est liée au chevauchement du Jura sur la Bresse lors du soulèvement alpin. Les couches de sédiments triasiques et jurassiques déposés par les mers au Mésozoïque à l’emplacement du Jura, dont l’épaisseur totale avoisine les 200 mètres vont  subir les contrecoups de la surrection des Alpes, se plisser plus ou moins fortement et glisser vers et sur le fossé bressan sur une dizaine de kilomètres, individualisant le massif du Jura en trois zones contiguës avec d’est en ouest, les reliefs suivants :

  • la zone des Crêtes,  appelée le Haut-Jura
  • la zone des plateaux formée de deux plateaux,
  • Une zone plissée et faillé, dénivelée d’une cinquantaine à une centaine de mètres par rapport au premier plateau, façonnée en collines par l’érosion appelée : le Revermont ou faisceau lédonien. 

 (Voir également géologie du massif du Jura)

Le Sous-sol

On distingue deux zones dans le Revermont : le rebord du premier plateau et la zone des collines en avant du plateau sur la Bresse.

  • Le rebord du premier plateauest  coiffé par une couche  de calcaire dur du Jurassique moyen (bajocien) qui recouvre d’épaisses séries de marnes et argiles du Trias et du Lias.
  • les collines, sont  constituées également par d’épaisses séries de marnes et argiles du Trias et du Lias. Ces séries ont été transportées sur la Bresse lors du chevauchement, puis plissées et faillées. L’érosion intense à l’époque a creusé, raboté les couches de calcaires  du bajocien et porté à l’affleurement les couches liasiques et triasiques.   

Ensemble des couches sédimentaires qui  forment les coteaux du Jura

  1. A la base des coteaux et des collines, on trouve  les formations triasiques constituées par des couches d’argiles et des marnes irisées.
    Elles sont recouvertes par les formations liasiques (Jurassique inférieur)  constituées de marnes et de calcaires. (marnes grises)
      .
  2. En haut des coteaux, la corniche de calcaire jaunâtre du Jurassique moyen  (Bajocien et Aalénien) couronne l’ensemble. Erodés et altérés au fil du temps, les matériaux calcaires vont rouler sur les versants et recouvrir par éboulis les formations triasiques et liasiques.

 Les sols

Les sols sont caillouteux, peu épais fait d’un mélange soit de marnes (marnes irisées rouges et vertes du Trias, ou de marnes grises du Lias), d’argiles et d'éboulis calcaires, provenant  de la corniche calcaire sur les terrains pentus, soit d’un mélange d’argiles et de chailles (argiles à chailles) sur les replats et les pentes faibles. Les chailles sont des rognons siliceux à cassure mate provenant  de la dissolution des calcaires et des marnes en place.

Sols et sous-sol des vignobles du Jura

Les différents sols

  • Sur les formations triasiques  (argiles et  marnes irisées du trias), les sols sont argileux, argilo-siliceux, de couleur  noire ou rouge lie-de-vin favorables aux vins rouges et rosés.
  • Sur les formations liasiques marneuses, les sols sont de couleur grise. (marnes bleues du lias).
  • Sur les formations recouvertes par les éboulis de calcaires bruns provenant du plateau, les sols sont bruns caillouteux et argileux, argilo-calcaires.
  • Localement, là où les argiles à chailles sont présentes, les sols sont  argilo-siliceux .
Sol brun argilo-calcaire, mélange de cailloutis calcaires et de marnes. Vignoble près de l'église d'Arbois. © M.CRIVELLARO

Sol brun argilo-calcaire, mélange de cailloutis calcaires et de marnes. Vignoble près de l'église d'Arbois.



Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Chardonnay, Poulsard, Poulsard,
Savagnin. Trousseau, Trousseau,
Pinot noir. Pinot noir.


Rendement de base

Vins de liqueur rouges et rosés : 55 hectolitres de moût par hectare - Vins de liqueur blancs : 60 hectolitres de moût par hectare.

Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

 (Voir aussi Macvin du Jura dans le lexique)

  • Les moûts proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
  • Maturité du raisin
    Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 170 grammes par litre de moût.
  • Les vins de liqueur sont élaborés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.
  • L’eau-de-vie à appellation d’origine « Eau-de-vie de marc originaire de Franche-Comté » utilisée pour le mutage provient de la même exploitation que les moûts.
  • Mutage
    Caractéristiques des moûts
    - Les moûts sont mutés pendant la période des vendanges, au fur et à mesure de leur récolte.
    - Les moûts ne font l’objet d’aucune filtration.
    - Tout emploi de moûts conservés est interdit.
    - Les moûts peuvent avoir fait l’objet d’un début de fermentation et doivent, au moment du mutage, présenter une teneur en sucre supérieure ou égale à 153 grammes par litre.
    - Toute opération d’enrichissement des moûts est interdite.
    Caractéristiques de l’eau-de-vie
    - L’eau-de-vie présente un titre alcoométrique volumique minimum de 52 %, provient de distillations antérieures à la campagne précédant celle de l’élaboration du vin de liqueur, et a été conservée en fûts de chêne pendant au moins 14 mois.
  • Élevage, maturation
    - Le mélange est fait intimement, puis laissé au repos.
    - Les vins de liqueur ainsi élaborés sont élevés sous bois dans des récipients en chêne pendant au moins 10 mois.
  • Tout lot de vin de liqueur prêt à être mis en marché à destination du consommateur présente un titre alcoométrique volumique supérieur ou égal à 16 % et inférieur ou égal à 22 %.
  • Mise en marché à destination du consommateur
    Les vins de liqueur sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 20 septembre de l’année qui suit celle de la récolte.
 


Organismes

 Société de Viticulture du Jura

455 rue du Colonel de Casteljau
BP 40417
39016 Lons-le-Saunier

Tel : 03.84.35.14.02
Fax : 03.84.24.82.15

Président(e) : Monsieur Franck VICHET
Contact : Daniel COUSIN svj@jura.chambagri.fr



Les appellations > Toutes les appellations