Le Languedoc : Appellation Crémant de Limoux (A.O.C)

Crémant de Limoux (A.O.C)

Crémant de Limoux (A.O.C)
Région : Languedoc - Roussillon

Sous région : Languedoc

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 21 août 1990

Type d' appellation : Appellation sous-régionale

Vins produits couleur : Vins blancs - Vins rosés -

Superficie : 1700 ha

Production : 25 000 hl/an

Particularités : Le Crémant est le vin effervescent qui connaît actuellement une grande popularité chez les amateurs.



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

  • Crémant de Limoux


Types de vins produits

Crémant,



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique acquis* :
minimummaximum
10 %./vol 13 %/vol


Potentiel de garde : 2 à 4 ans

Température de service : 8 à 10°C

Caractère des vins :

 Vins effervescents élaborés selon la méthode traditionnelle  - Robe jaune dorée,  bulles fines et persistantes,  Notes florales.



Mets et vins :

Apéritif,  entrées, poissons , dessert.



Aire de production

La récolte des raisins, la vinification, l’élaboration, l’élevage et le conditionnement des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes du département de l’Aude : Ajac, Alet-les-Bains, Antugnac, Bouriège, Campagne-sur-Aude, Cassaignes, Castelreng, Cépie, Conilhac-de-la-Montagne, Couiza, Cournanel, Coustaussa, La Digne-d’Amont, La Digne-d’Aval, Espéraza, Fa, Festes-et-Saint- André, Gaja-et-Villedieu, Gardie, Ladern-sur-Lauquet, Limoux, Loupia, Luc-sur-Aude, Magrie, Malras, Montazels, Pauligne, Peyrolles, Pieusse, Pomas, Roquetaillade, Rouffiac-d’Aude, Saint- Couat-du-Razès, Saint-Hilaire, Saint-Polycarpe, La Serpent, Serres, Tourreilles, Villar-Saint-Anselme, Villebazy et Villelongue-d’Aude.



Paysage viticole

A 25 kilomètres au sud de Carcassonne, l’aire d’appellation d’origine contrôlée « Limoux » concerne 41 communes du département de l’Aude centrées autour du bourg de  Limoux. Le vignoble est installé sur les coteaux le long de la vallée de l'Aude et  de ses multiples affluents : le Sou, le Cougain,  le Lauquet, le Saint Polycarpe, le Sals.

Modelée par la formation des Pyrénées et l'important réseau hydrographique qui la parcoure, la zone géographique de l’appellation  est limitée au nord par la région de Carcassonne, au sud, par les contreforts des Pyrénées, à l’ouest, par le vignoble de Malepère avec les monts du Razès et les monts du Chalabre,  et à l’est, par le massif des Corbières.

L'appellation se divise en deux régions aux reliefs différents :

  • Au nord,  le vignoble est implanté entre 100 mètres et 250 mètres d’altitude sur des collines aux pentes douces.
  • Au sud après le resserrement d’Alet-les-Bains, le relief est accidenté, les pentes sont fortes et les parcelles de vignes sont implantées à des altitudes comprises entre 300 mètres et 500 mètres.

Un milieu forestier dense  de  chêne vert  ou  de feuillus  occupe avec les oliviers la place inoccupée par le vignoble

Vignoble de Limoux au nord ouest près de Gaja-et-Villedieu - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Limoux au nord ouest près de Gaja-et-Villedieu.

 


Climat

Située la confluence des influences climatiques océaniques, méditerranéennes et pyrénéennes, entouré de massifs sur trois côtés : massif des Corbières à l’est, Pyrénées au sud et monts du Chalabrais à l’ouest, le Limouxin bénéficie d'un climat de transition entre Méditerranée, Atlantique et montagnes. On distingue quatre terroirs climatiques : • Terroir d’Autan (autour de Limoux): Limoux, Vendémies, Cournanel, Magrie, Toureilles, La Digne d’Aval – Climat chaud et sec. • Terroir Méditerranéen (au nord-est de Limoux) : Cépie, Pieusse, Rouffiac, Pomas, St Hilaire, Ladern sur Lauquet, Vilar St Anselme, Villebazy. – Climat chaud et tempéré • Terroir Océanique (à l’ouest de Limoux) : St Couat, Castelreng, La Digne d’Amont, Ajac, Malras, Gaja et Villedieu, Pauligne, Loupia, Villelongue d’Aude. – Climat tempéré chaud et humide. • Terroir de la Haute Va llée (au sud de Limoux) : St Polycarpe, Alet les Bains, Roquetaillade, Bouriège, Festes St André, Conilhac de la Montagne, La Serpent, Antugnac, Fa, Montazels, Espéraza, Campagne sur Aude, Couiza, Luc sur Aude, Coustaussa, Cassaignes, Peyrolles, Serres – Climat froid et humide.

Géologie - Pédologie

Installé sur  les collines qui forment les premiers contreforts  pyrénéens dans la zone sous-pyrénéenne,  le sous-sol qui porte les vignobles de Limoux s'est formé au tertiaire, avec les transgressions et régressions marines, le dépôt de couches de sédiments et le soulèvement progressif des Pyrénées.

Le sous-sol

Les matériaux qui composent le sous-sol se sont déposés en plusieurs étapes :

  • Au début du Tertiaire, au Paléocène, étage Thanétien ( - 59 à – 53 Ma) et à l’Eocène inférieur , étage Sparnacien et Ilerdien (- 53 à – 46 Ma), plusieurs invasions marines vont déposer sur la région, du nord du Cabardès au sud de Limoux, des couches   de sédiments marins : calcaires gréseux (thanétien), argiles sableuses rouges (sparnacien), calcaires durs, marnes bleues, grès à huîtres (Ilerdien).
  •  A l’Eocène moyen (- 53 Ma à – 37 Ma, étages Lutécien et Bartonien), la surrection des Pyrénées s’accompagne d’une érosion importante de ses sommets.
     Les matériaux continentaux détritiques issus  de l’érosion des sommets pyrénéens sont accumulés par les rivières entre les Pyrénées et la Montagne noire. Ce sont essentiellement des poudingues* et des molasses*  (molasse de Carcassonne à l'Est et molasse de Castelnaudary à l'Ouest) .
  • A l’Eocène supérieur, le serrage important entre Pyrénées et Montagne Noire du à la poussée de la plaque Ibérique, qui entre en collision avec le sud de la France, entraîne le soulèvement du massif de Mouthoumet , la formation des Corbières et le soulèvement du massif de La Malepère.
  •  Au quaternaire, les différentes glaciations  installent plusieurs niveaux de terrasses argilo graveleuses.

Au fil du temps, un vaste réseau hydrographique va découper les massifs,  les plateaux, creuser des vallées, éroder et façonner le relief. 

*Poudingues :  Les poudingues, roches sédimentaires détritiques  sont composés par plus de 50% de galets de 2 à 10 centimètres de diamètre, roulés par les rivières et liés par un ciment gréseux  plus ou moins calcaire.

*Molasses :   Les molasses sont constituées d’argiles, de sables d'origine alluviale, associées à  des grès très poreux dans lesquels s’intercalent des bancs calcaires ou marneux.

Les types de  sols :

Les sols les plus caractéristiques du vignoble sont constitués de roches détritiques issus des molasses et de poudingues plus ou moins altérées par l’érosion. La nature du sol varie rapidement en texture et en profondeur suivant  l’état de décomposition des formations détritiques: calcaire gréseux, argiles, sables, galets.   

Les terroirs  des terrasses sont constituées de sols argilo-graveleux et caillouteux.

Sol constitué de poudingues et de molasses plus ou moins altérées par l’érosion à proximité de la commune de Cailhau -  © M.CRIVELLARO

Sol constitué de poudingues et de molasses plus ou moins altérées.

Composition des sols qui composent les quatre terroirs climatiques : (voir rubrique climat)

  • Terroir d’Autan :  Altitude de 150 à 200 m -  Sols  peu profonds constitués de graves et de poudingues.
  • Terroir Méditerranéen  : Altitude de 100 à 200 m – Sols constitués de graves, de marne argilo-calcaire et de molasses argilo-limoneuses.
  • Terroir Océanique :  Altitude de 200 à 300 m,  Sols profonds constitués de graves, et de grès Lutécien
  • Terroir de la Haute Vallée :  Altitude 300 m à 500 m,    Sols constitués d’ argiles rouges et de cailloutis calcaires, 


Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
chardonnay


Cépages complémentaires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins mousseuxVins Doux Naturels
chenin, mauzac et pinot noir


Rendement de base

70 hl/ha

Régles d’encépagement*

  • La proportion du cépage principal chardonnay et du cépage complémentaire chenin est inférieure ou égale à 90 % de l’encépagement.
  • La proportion du cépage chardonnay est supérieure ou égale à 50%.
  • La proportion du cépage complémentaire chenin est comprise entre 10 % et 40 % de l’encépagement.
  • La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires mauzac et pinot noir est inférieure ou égale à 20 % de l’encépagement.
  • La proportion du cépage pinot noir est inférieure ou égale à 15 % de l’encépagement.

La conformité de l'encépagement est appréciée sur la totalité des parcelles de l'exploitation produisant le vin de l'appellation d'origine contrôlée.  
 Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque type de vins produits.  
 Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.



Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

  • Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
  • Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement.
  • Maturité du raisin
    Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre
    inférieure à 153 grammes par litre de moût.
  • Les vins de base destinés à l’élaboration des vins susceptibles de bénéficier de l’appellation d’origine contrôlée sont obtenus dans la limite de 100 litres de moûts pour 150 kilogrammes de raisins mis en œuvre.
  • Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.
  • Les raisins sont versés entiers, ni écrasés, ni égrenés, dans le pressoir.
  • Assemblage des cépages :
    La cuvée (assemblage de vins de base) destinée à la prise de mousse répond aux régles suivantes:
    • La proportion du cépage principal chardonnay et du cépage complémentaire chenin est inférieure ou égale à 90 %.
    •  La proportion du cépage chardonnay est supérieure ou égale à 50%.
    • La proportion du cépage complémentaire chenin est comprise entre 10 % et 40 %.
    • La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires mauzac  et pinot noir est inférieure ou égale à 20 % 
    •  La proportion du cépage pinot noir est inférieure ou égale à 15 % 
  • Les vins sont exclusivement élaborés par seconde fermentation en bouteilles de verre.
  • Le tirage en bouteilles dans lesquelles s’effectue la prise de mousse ne peut avoir lieu qu’à partir du 1er décembre qui suit la récolte.
  • La durée de conservation en bouteilles sur lie est supérieure à 9 mois.
  • Les vins ne peuvent être mis en marché à destination du consommateur qu’à l’issue d’une période d’élevage de 12 mois minimum à compter de la date de tirage.

(Voir lexique Crémant)

 


Organismes

Syndicat des vins AOC Limoux

20 avenue du Pont de France
 11300 Limoux

Tel : 04.68.31.12.83

Président(e) : Monsieur Jean Fau
 Contact : Richard Planas syndicat@limoux-aoc.com

 

Toques et Clochers 

"Toques et Clochers" est une fête gastronomique créée en 1989 par la  Cave des Vignerons du Sieur d'Arques. Elle rassemble chaque année le dimanche des Rameaux  dans un village de la région : vignerons, villageois, amateurs de vins,  gastronomes   et  grands chefs de  cuisines afin de promouvoir les différents terroirs du vignoble Limouxin. 

Au cours de cette fête, présidée par un grand chef étoilé, au guide Michelin, une vente aux enchères des meilleurs vins sélectionnés est organisée. L'argent récolté est affecté à la  restauration des clochers des villages organisateurs.



Les appellations du Languedoc > Toutes les appellations