Le Languedoc : Appellation Malepère (A.O.C)

Malepère (A.O.C)

Malepère (A.O.C)
Région : Languedoc - Roussillon

Sous région : Languedoc

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 2 mai 2007

Type d' appellation : Appellation sous-régionale

Vins produits couleur : Vins rouges - Vins rosés -

Superficie : 401 ha

Production : 12000 hectolitres en 2009 dont 65% de vins rouges et 35% de vins rosés



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

  • Malepère


Types de vins produits

Vins rouges -Vins rosés -



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique acquis* :
minimummaximum
12 %./ vol


Teneur en sucres résiduels : Tout lot de vin commercialisé (en vrac ou conditionné) présente une teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) inférieure ou égale à 3 grammes par litre pour les vins rouges (avec titre alcoométrique volumique naturel inférieur ou égal à 14%.) et à 4 grammes par litre pour les vins rosés et les vins rouges (avec titre alcoométrique volumique naturel supérieur à 14%)

Potentiel de garde : Vins rouges : 5 ans Vins rosés : 2 ans

Température de service : Vins rouges : 16 °C Vins rosés : 12 °C

Caractère des vins :

Vins rouges : corsés, charpentés, fruités

Vins rosés : secs et fruités.



Mets et vins :

Vins rouges :  viandes rouges, gibier.

Vins rosés :  apéritif, grillades.



Aire de production

La récolte des raisins, la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes du département de l’Aude : Alaigne, Alairac, Arzens,Bellegarde-du-Razès, Belvèze-du-Razès, Brézilhac, Brugairolles, Cailhau, Cailhavel, Cambieure, Carcassonne, La Cassaigne, Caux-et-Sauzens, Couffoulens, La Courtète, Donazac, Fanjeaux, Fenouillet-du-Razès, Ferran, La Force, Gramazie, Hounoux, Lasserre-de-Prouille, Laurac, Lauraguel, Lavalette, Malviès, Mazerolles-du-Razès, Montclar, Montgradail, Montréal, Preixan, Roullens, Routier, Saint-Martin-de-Villereglan, Villarzel-du- Razès, Villeneuve-lès-Montréal, Villesèquelande, Villesiscle.



Paysage viticole

L’aire d’appellation d’origine contrôlée « Malepère » concerne 39 communes du département de l’Aude situées au sud-ouest de la ville de Carcassonne, sur un rayon d’une quinzaine de kilomètres autour du centre du massif de La Malepère en occitan "Male peyre",  la mauvaise pierre à bâtir,  qui culmine au Pech de Mont Naut à 442 mètres d’altitude. Au centre du massif, bois et taillis couvrent  les fortes pentes et les sols non couverts de vignes.

La zone géographique de l’appellation est limitée au nord par le Canal du Midi et le seuil de Naurouze, à l’est par le fleuve « Aude » qui la sépare  du massif des Corbières, au sud par le vignoble de Limoux et à l’ouest par la cuesta calcaire de Fanjeaux.

Le massif de La Malepère est parcouru par un vaste réseau hydrographique. De nombreuses rivières : l’Aude et son affluent le Sou ,  le Fresquel et son affluent le Rébenty ont entaillé le massif  de vallées profondes et modelé un paysage vallonné de collines. Des mamelons gréseux ont résisté à l'érosion, ils apparaissent sous forme de buttes qui portent le nom de "Pechs". Le vignoble est implanté jusqu’à 350 mètres d’altitude sur les coteaux et terrasses qui forment  le massif de La Malepère.Expoé sur le versant sud du massif, le vignoble subit une influence climatique méditerranéenne, exposé sur le versant  ouest c'est l'influence océanique qui domine.

Vue du vignoble de Malepère sur les coteaux qui entourent le village de Routier - © M.CRIVELLARO

Vue du vignoble de Malepère sur les coteaux qui entourent le village de Routier.



Climat

Situé à l’ouest du Languedoc, à l’entrée du seuil de Naurouze, le vignoble de Malepère est ouvert sur l’océan atlantique, et séparé de la Méditerranée par le massif imposant des Corbières. Il bénéficie d’un climat de transition entre les climats méditerranéen et océanique. Le vignoble est exposé aux vents d’ouest humides de l’atlantique et à la tramontane desséchante du Languedoc. Selon, l’exposition des vignobles des microclimats existent.

Géologie - Pédologie

Le massif de La Malepère, s'est formé au tertiaire, lors du soulèvement des Pyrénées.

Le sous-sol

Les matériaux qui composent le sous-sol se sont déposés en plusieurs étapes :

  • Au début du Tertiaire, au Paléocène, étage Thanétien ( - 59 à – 53 Ma) et à l’Eocène inférieur , étage Sparnacien et Ilerdien (- 53 à – 46 Ma), plusieurs invasions marines vont déposer sur la région, du nord du Cabardès au sud de Limoux, des couches   de sédiments marins : calcaires gréseux (thanétien), argiles sableuses rouges (sparnacien), calcaires durs, marnes bleues, grès à huîtres (Ilerdien).
  • A l’Eocène moyen (- 53 Ma à – 37 Ma, étages Lutécien et Bartonien), la surrection des Pyrénées s’accompagne d’une érosion importante de ses sommets.
     Les matériaux continentaux détritiques issus  de l’érosion des sommets pyrénéens sont accumulés par les rivières entre les Pyrénées et la Montagne noire. Ce sont essentiellement des poudingues* et des molasses*  (molasse de Carcassonne à l'Est et molasse de Castelnaudary à l'Ouest).
  • A l’Eocène supérieur, le serrage important entre Pyrénées et Montagne Noire du à la poussée de la plaque Ibérique, qui entre en collision avec le sud de la France, entraîne le soulèvement du massif de Mouthoumet , la formation des Corbières et le soulèvement du massif de La Malepère.
  •  Au quaternaire, les différentes glaciations  installent plusieurs niveaux de terrasses argilo graveleuses.

Au fil du temps, un vaste réseau hydrographique va découper le massif de la Malepère,  creuser des vallées, éroder et façonner le relief.

Des poudingues et des grès plus durs résistent à l'érosion, ils forment  des buttes, des mamelons appelés « Pech » répartis dans le massif de la Malepère

 

*Poudingues : Les poudingues, roches sédimentaires détritiques  sont composés par plus de 50% de galets de 2 à 10 centimètres de diamètre, roulés par les rivières et liés par un ciment gréseux  plus ou moins calcaire.

*Molasses : Les molasses sont constituées d’argiles, de sables d'origine alluviale, associées à  des grès très poreux dans lesquels s’intercalent des bancs calcaires ou marneux.

Les types de  sols :

Les sols les plus caractéristiques du vignoble sont issus des molasses et de poudingues plus ou moins altérées par l’érosion. La nature du sol varie rapidement en texture et en profondeur suivant  l’état de décomposition des formations détritiques: calcaire gréseux, argiles, sables, galets. Poudingues et grès donnent des sols légers,bien drainés.
 Les terroirs  des terrasses sont constituées de sols argilo-graveleux et caillouteux.

On distingue quatre terroirs dans l'aire d'appellation :

  • Le terroir de Carcassonne : au nord-est , autour des communes d'Arzens, d'Alairac, et de Roulens  avec des terroirs d'altitude et des terrasses anciennes hautes et moyennes de l'Aude.
  • Le terroir Dominicain : au nord-ouest de l'appellation autour des communes de Montréal et Cailhau avec des terroirs d'altitude, de mi-versant et de collines. Autour de la commune de Villesiscle, le vignoble est implanté sur des terrasses caillouteuses.
  • Le terroir du Razès : au sud-ouest de l'appellation autour des communes de Mazerolles,Brugairolles, Routier, Donazac, Lauragel avec des terroirs d'altitude, de mi-versant et de terrasses.
  • Le terroir de la Belle Aude : au sud-est de l'appellation autour des communes de Montclar et de Preixans avec des terroirs altitude et de bas de versant.
Sol constitué de poudingues et de molasses plus ou moins altérées par l’érosion à proximité de la commune de Cailhau -  © M.CRIVELLARO

Sol constitué de poudingues et de molasses plus ou moins altérées par l’érosion à proximité de la commune de Cailhau.



Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Merlot Cabernet franc


Cépages complémentaires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins mousseuxVins Doux Naturels
cabernet franc, cot cabernet-sauvignon, cinsaut, cot, grenache, merlot


Cépages accessoires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
cabernet-sauvignon, cinsaut, grenache, lledoner pelut


Rendement de base

50 hl/ha

Régles d’encépagement*

Vins rouges : l’encépagement comporte au moins 2 cépages.

  • La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50% de l’encépagement ;
  • La proportion des cépages complémentaires, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 20% de l’encépagement

Vins rosés : l'encépagement comporte au moins 2 cépages

  • La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement ;
  • La proportion des cépages complémentaires, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 20% de l’encépagement

La conformité de l'encépagement est appréciée sur la totalité des parcelles de l'exploitation produisant le vin de l'appellation d'origine contrôlée.  
 Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque type de vins produits.  
 Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.



Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

  • Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
  • Maturité du raisin
    Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucres
    inférieure à :
    • 189 grammes par litre de moût pour les cépages cabernet-sauvignon et cot.
    • 198 pour les autres cépages.
  • Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.
  • Assemblage des cépages :
    Vins rouges
    • Les vins proviennent de l’assemblage de raisins, de moûts ou de vins issus d’au moins 2 cépages ;
    • Le cépage merlot  est prépondérant et sa proportion est supérieure ou égale à 40% de l’assemblage ;
    • La proportion des cépages complémentaires, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 20 % de l’assemblage
    • Lorsqu’ils sont vinifiés séparément, les vins issus des différents cépages sont assemblés dans les récipients vinaires préalablement à la première transaction.
    Vins rosés
    • Les vins proviennent de l’assemblage de raisins, de moûts ou de vins issus d’au moins 2 cépages ;
    • Le cépage cabernet franc est prépondérant et sa proportion est supérieure ou égale à 40 % de l’assemblage ;
    • La proportion des cépages complémentaires, ensemble ou séparément, est supérieure ou égaleà 20 % de l’assemblage;
    • Lorsqu’ils sont vinifiés séparément, les vins issus des différents cépages sont assemblés dans les récipients vinaires préalablement à la première transaction.
  • Les vins rosés sont élaborés par saignée, égouttage ou pressurage direct.
  • Les vins rouges sont élaborés soit par vinification classique comportant ou non un foulage préalable et/ou un égrappage, soit par mise en oeuvre de vendanges comportant des raisins entiers.
  • Les vins rouges font l’objet d’un élevage minimum jusqu’au 15 février de l’année qui suit celle de la récolte.
  • Les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur à l’issue de la période d’élevage, à partir du 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.
  • Les vins rosés sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D. 645-17 du code
    rural et de la pêche maritime


Organismes

Syndicat de l’AOC Malepère

Maison des Terroirs
Domaine de Cazes
11840 Alaigne

Tel : 04.68.69.95.10

Président(e) : Monsieur Gilles Foussat
Contact : crumalepere@wanadoo.fr



Les appellations du Languedoc > Toutes les appellations