Le Vignoble Du Bugey : Le vignoble du Bugey

Carte des appellations viticoles de Savoie et du Bugey - © M.CRIVELLARO
 

Situation du vignoble

Le vignoble du Bugey est situé au sud du département de l'ain, entre le Jura au nord, la Savoie et la Haute-Savoie à l'est. Dans un paysage de petites montagnes accidentées recouvertes de forêts et de prairies, le vignoble dispersé en îlots occupe la base des versants pentus les mieux exposés des chaînons méridionaux du Massif du Jura dont l’altitude grimpe très vite à 1000 mètres. Il est implanté à une altitude qui varie entre 200 et 550 mètres. Dans la région de Belley, il s’éparpille des contreforts de la montagne du Grand Colombier jusqu’aux collines qui bordent la rive droite du Rhône.

La zone géographique de l’appellation « Bugey » concerne  le territoire de 67 communes situées à la périphérie de la partie sud-est du département de l'Ain. Les villes principales sont Belley, Culoz et Ambérieu-en-Bugey.

L’aire d’appellation « Bugey » est délimitée :
  - Au nord et au nord-est par le Massif du Jura
  - A l’ouest, par le cours de l’Ain ; entre la commune de  Poncin et la commune de Lagnieu.
  - Au sud  entre la commune de Lagnieu  et  la commune de Seyssel  par la  boucle du Rhône,  qui remonte vers Bellegarde et le lac Léman. Le Rhône sépare le vignoble de Bugey du vignoble de Savoie.

Les formations géologiques hétérogènes, les reliefs accidentés aux expositions multiples, les cépages variés adaptés aux terroirs, déterminent des secteurs géographiques représentatifs des vins  produits sur ces terroirs. La dénomination géographique de ces secteurs pourra compléter le nom de l'appellation "Bugey". On distingue du nord au sud :

  • Le secteur du vignoble de "Cerdon"
    Le vignoble est implanté à une altitude qui varie entre 300 et 550 m sur des versants à fortes pentes. Les  sols d'origine jurassique sont  marno-calcaires. On y produit des vins mousseux rosés de type aromatique élaborés selon la « méthode ancestrale ».
  • Le secteur du vignoble de « Manicle »
    Les parcelles de vignoble sont abritées en contrebas d’une falaise calcaire, sur les pentes fortement inclinées d'une terrasse au sol graveleux recouverte d’éboulis calcaires arrachés par l'érosion aux flancs du massif. Les vins rouges sont issus du cépage pinot noir et les blancs du cépage chardonnay.
  • Le secteur du vignoble de « Virieu-le-Grand »
    Le vignoble est implanté sur 1.2 ha au pied de massifs calcaires élevés, le sol est composé de marnes argilo-calcaires. Le vignoble de « Virieu-le-Grand" bénéficie d'un terroir très favorable au cépage altesse et à la production des vins A.O.C Roussette du Bugey de qualité.
  • Le secteur du vignoble de « Montagnieu »
    Le vignoble installé sur des pentes abruptes domine la rive droite du Rhône. Les  sols sont argilo-calcaires et peu profonds. On y produit principalement des vins effervescents pétillants élaborés selon la méthode traditionnelle (80 % de la production) et de la Roussette du Bugey de façon plus confidentielle.
 

Le climat dans le Bugey  

Climat océanique, précipitations annuelles abondantes (1100 millimètres à 1300 millimètres) avec des influences méridionales et continentales, étés chauds, hivers froids.

 

Géologie - Pédologie - Sols et sous-sols des vignobles 

Le vignoble du Bugey est implanté sur  la pointe méridionale du Massif du Jura. La géologie du Bugey  est identique à celle du Massif du Jura. Elle  résulte du plissement et du glissement, à l'ère Tertiaire pendant le soulèvement alpin, des couches de sédiments triasiques, jurassiques et crétacés déposées par les mers au Mésozoïque à l’emplacement actuel du Jura. 

Au Miocène, les zones de dépression (appelées aujourd'hui sillons molassiques) formées à l'est et au sud du Massif du  Jura vont se remplir de grandes quantités de matériaux alluvionnaires détritiques: sables, graviers et argiles, arrachés par l’érosion aux massifs environnants. Ces matériaux au fil du temps se sont consolidés en conglomérats et en grès à ciment argilo-calcaire, donnant les formations molassiques, qui caractérisent les sillons molassiques.

Au Quaternaire, les glaciers alpins recouvrent la région, déposent des moraines  et forment des terrasses alluviales le long des fleuves.

Au cours des différentes périodes géologiques, les terrains sont plissés, faillés, érodés, entaillés par les rivières. Le relief  montagneux accidenté aux vallées étroites de la région du Bugey se façonne.

(Voir  géologie du massif du Jura)

Le sous-sol

Le sous-sol  des vignobles est principalement constitué  de couches de marnes et de calcaires datant du Trias, du Lias et du Crétacé. A l’est et au sud de l’aire d’appellation "Bugey", les vignobles  reposent sur des sous-sols variés: moraines glaciaires (collines morainiques du bassin de Belley),   graves sur les terrasses alluviales ou formations molassiques par endroits.

Les Sols

Très dispersés sur une vaste région, les vignobles sont plantés sur des sols calcaires constitués soit d'éboulis au pied des falaises et sur les collines,  soit de matériaux détritiques glaciaires argileux et graveleux.

Les types de sols sont les suivants :
   - Sur les formations de marnes et de calcaires du Mésozoïque, les sols sont calcaires ou argilo-calcaires,  avec des éboulis calcaires en bas de versant des falaises.
   - Sur les formations quaternaires (terrasses alluviales et moraines) les sols sont argileux et graveleux.
   - Sur les formations molassiques, les sols sont argilo-siliceux.

Cerdon - Sols marno-calcaires, pierrailles de roches en place et éboulis arrachés par l'érosion aux falaises environnantes - © M.CRIVELLARO

Cerdon - Sols marno-calcaires, recouverts de pierres provenant de la dégradation de la roche en place et d'éboulis arrachés par l'érosion aux falaises environnantes.

Cerdon, Mérignat - Vue en coupe du sous-sol formé de strates calcaires déposées par les mers au trias et au jurassique - © M.CRIVELLARO

Cerdon, Mérignat - Vue en coupe du sous-sol formé de strates calcaires déposées par les mers au trias et au jurassique.

Collines de Mérignat - Sols marno-calcaires recouverts de pierres issues de l'altération des couches calcaires du sous-sol - © M.CRIVELLARO

Collines de Mérignat - Sols marno-calcaires recouverts de pierres issues de l'altération des couches calcaires du sous-sol.

Montagnieu - Les sols sont argilo-calcaires et peu profonds recouverts d'éboulis calcaires - © M.CRIVELLARO

Montagnieu - Les sols sont argilo-calcaires et peu profonds recouverts d'éboulis calcaires.

Cheigneu-la-Balme - Vignoble de "Manicle"   sol graveleux recouvert d’éboulis calcaires arrachés par l'érosion aux flancs du massif - © M.CRIVELLARO

Cheigneu-la-Balme - Vignoble de "Manicle"   sol graveleux recouvert d’éboulis calcaires arrachés par l'érosion aux flancs du massif.

 

Paysages viticoles du Bugey

Paysage de petites montagnes entaillées par des vallées étroites aux sommets recouverts par la forêt . Le vignoble est implanté sur les versants parfois abrupts, couverts de bosquets à une altitude qui varie entre 200 et 550 mètres,

Les vignobles de Bugey "Cerdon" 

Cerdon - Vue générale des vignes implantées sur les chaînons jurassiques du Massif du Jura - © M.CRIVELLARO

Cerdon - Vue générale des vignes implantées sur les chaînons jurassiques du Massif du Jura.

Cerdon - Les vignes s'étagent entre 300 et 550 mètres sur des versants à fortes pentes - © M.CRIVELLARO

Cerdon - Les vignes s'étagent entre 300 et 550 mètres sur des versants à fortes pentes.

Cerdon - Les vignes sur les pentes recouvertes de cailloux calcaires d'origine jurassique surplombent le village - © M.CRIVELLARO

Cerdon - Les vignes sur les pentes recouvertes de cailloux calcaires d'origine jurassique surplombent le village.

Cerdon - A partir des cépages gamay et poulsard, on élabore selon la "méthode ancestrale" un vin mousseux demi-sec aromatique - © M.CRIVELLARO

Cerdon - Dans le secteur de Cerdon, à partir des cépages gamay et poulsard, on élabore selon la "méthode ancestrale" un vin mousseux demi-sec aromatique.

Cerdon - Les vignes entourées de falaises calcaires datant du jurassique - © M.CRIVELLARO

Cerdon - Les vignes entourées de falaises calcaires datant du jurassique.

Mérignat - Les monts du Bugey depuis la route tortueuse qui monte au village de Mérignat - © M.CRIVELLARO

Mérignat - Les monts du Bugey depuis la route tortueuse qui monte au village de Mérignat.

Mérignat - Les vignes sur les coteaux pentus du village de Mérignat - © M.CRIVELLARO

Mérignat - Les vignes sur les coteaux pentus du village de Mérignat.

Mérignat - Le village de Mérignat entouré de vignes - © M.CRIVELLARO

Mérignat - Le village de Mérignat entouré de vignes.

Saint-Jean-le-Vieux - Vignes au pied du château de Varey - © M.CRIVELLARO

Saint-Jean-le-Vieux - Vignes au pied du château de Varey.

Les vignobles de Bugey "Montagnieu"

Montagnieu - Les vignes installées sur des pentes abruptes au-dessus du village de Montagnieu - © M.CRIVELLARO

Montagnieu - Les vignes installées sur des pentes abruptes au-dessus du village de Montagnieu.

Montagnieu - Les vignes surplombent la rive droite du Rhône. 80 % des vins produits sont effervescents - © M.CRIVELLARO

Montagnieu - Les vignes surplombent la rive droite du Rhône. 80 % des vins produits sont effervescents.

Montagnieu - Les vignes de cépage altesse servent à produire la Roussette du Bugey "Montagnieu" - © M.CRIVELLARO

Montagnieu - Les vignes de cépage altesse servent à produire la Roussette du Bugey "Montagnieu".

Les vignobles de Bugey " Manicle"

Préveyzieu - Depuis le village de Préveyzieu vue sur le vignoble de "Manicle" abrité en contrebas d’une falaise calcaire - © M.CRIVELLARO

Préveyzieu - Depuis le village de Préveyzieu vue sur le vignoble de "Manicle" abrité en contrebas d’une falaise calcaire.

Cheigneu-la-Balme - Vignoble de Bugey "Manicle", Brillat-Savarin y possédait des vignes - © M.CRIVELLARO

Cheigneu-la-Balme - Vignoble de Bugey "Manicle", Brillat-Savarin y possédait des vignes.

Cheigneu-la-Balme - Le vignoble de Bugey "Manicle" est implanté sur une terrasse au sol graveleux au pied d'une falaise calcaire - © M.CRIVELLARO

Cheigneu-la-Balme - Le vignoble de Bugey "Manicle" est implanté sur une terrasse au sol graveleux au pied d'une falaise calcaire.

Cheigneu-la-Balme - Le vignoble de Bugey "Manicle" est perché à 300 m d'altitude - © M.CRIVELLARO

Cheigneu-la-Balme - Le vignoble de Bugey "Manicle" est perché à 300 m d'altitude.

Les vignobles du Bugey : des contreforts du Grand-Colombier à la ville de Belley, à la limite de la Savoie.

Béon - Vignes au pied des contreforts du Grand-Colombier, région de Valromey - © M.CRIVELLARO

Béon - Vignes au pied des contreforts du Grand-Colombier, région de Valromey.

Béon - Les vignes sont éparpillées au milieu des cultures dans le village de Béon - © M.CRIVELLARO

Béon - Les vignes sont éparpillées au milieu des cultures dans le village de Béon.

Vongnes . Vignes à la sortie du village de Vongnes, à proximité des marais de Lavours qui bordent la rive droite du Rhône - © M.CRIVELLARO

Vongnes . Vignes à la sortie du village de Vongnes, à proximité des marais de Lavours qui bordent la rive droite du Rhône.

Vongnes - Les vignes entre Vongnes et Marignieu en allant vers Belley - © M.CRIVELLARO

Vongnes - Les vignes entre Vongnes et Marignieu en allant vers Belley.

 

Encépagement du Bugey

500 ha

Les cépages sont ceux des vignobles du Jura et de la Savoie, les deux régions viticoles voisines.
Les vins blancs sont  élaborés à partir de plusieurs cépages (aligoté , altesse, chardonnay , jacquère , mondeuse blanche, pinot gris ) avec  comme cépage principal le cépage chardonnay. Le cépage blanc Altesse appelé localement Roussette est un cépage spécifique du Bugey et de la Savoie, il est utilisé pour élaborer la Roussette du Bugey et la Roussette de Savoie. Les vins rouges sont obligatoirement issus d’un seul cépage et élaborés à partir des cépages gamay, pinot noir ou mondeuse. Le cépage poulsard est utilisé pour les vins mousseux rosés de Cerdon. Les vins mousseux et pétillants sont élaborés par l'assemblage des cépages chardonnay, jacquère et molette blanche.

Les vins du Bugey

Les vins du Bugey sont des vins de terroirs assez différents les uns des autres, du fait de l’hétérogénéité  du sous-sol et des sols,  de la pente et de l’exposition  des versants , des divers cépages adaptés à ces terroirs, de la vinification, et du savoir faire du vigneron.

Toute la gamme de vins est produite: vins rouges,  vins rosés, vins blancs, vins mousseux et vins pétillants blancs et rosés. Les vins rouges sont obligatoirement des vins de mono-cépage de cépage gamay, pinot noir ou  mondeuse. Les autres types de vins sont des vins de mono cépage ou d'assemblages.

Les vins mousseux et pétillants sont élaborés à partir des différents cépages du Bugey soit selon la Méthode traditionnelle soit selon  la Méthode ancestrale.

Vins rouges : Les vins de cépage gamay sont fruités et légers ,  les vins de cépage de mondeuse sont tanniques avec des notes de fruits noirs,  les vins de cépage  pinot noir sont légers et aromatiques.

Vins rosés : ce sont des vins légers et fruités.

Vins blancs : ils sont secs, nerveux, parfumés. Le cépage chardonnay est le cépage principal.

Vin Roussette du Bugey: c'est un vin blanc sec qui a sa propre appellation, il est élaboré à partir du seul cépage Altesse appelé localement Roussette. Ce nom est du à la couleur rousse que prennent les baies du cépage altesse à maturité.  

Vins mousseux et pétillants  :  

  •  Les vins mousseux ou pétillants de l’appellation d’origine contrôlée « Bugey » sont obtenus principalement par seconde fermentation en bouteille dite Méthode traditionnelle  avec adjonction d’une liqueur de tirage et une durée minimale d’élevage sur lies fines de 9 mois. Ils sont blancs ou rosés avec des notes florales.
  • Les vins produits sous la dénomination géographique complémentaire « Cerdon » sont des vins mousseux rosés de type aromatique. Ils sont élaborés selon la méthode ancestrale : procédé qui consiste à ralentir, puis à stopper, la fermentation alcoolique par le froid, tout en conservant une quantité importante de sucres fermentescibles. Le moût, partiellement fermenté, est ensuite mis en bouteille, dans laquelle il poursuit sa fermentation pendant au moins 2 mois.La mention  "Méthode ancestrale" doit obligatoirement figuré sur l'étiquette. Les vins sont aromatiques : arômes de fruits rouges, demi-secs, la mousse est fine, le titre alcoolique est de 7 % à 9 %.vol , la teneur en sucres fermentescibles est comprise entre 22 grammes par litre et 80 grammes par litre.
  • Les vins produits sous la dénomination géographique complémentaire « Montagnieu », sont  élaborés à partir d’assemblages de moûts issus de raisins blancs et de raisins noirs, selon la Méthode traditionnelle, avec une durée minimale d’élevage sur lies fines de 12 mois. Ils sont blancs ou rosés et aromatiques.
 

Production

27 000 hl/an dont 60 % de vins mousseux et pétillants et 40 % de vins tranquilles blancs, rouges et rosés.

Les appellations de Bugey

Dans le Bugey , les appellations d’origine contrôlée sont au nombre de deux :

  • une appellation régionale "Bugey" pour tous les types de vins
  • une appellation régionale "Roussette de Bugey" pour les vins blancs de cépage Altesse 

Les appellations régionales peuvent être complétées par une des dénominations géographiques complémentaires suivantes : "Cerdon", "Manicle" ou  "Montagnieu" pour les A.O.C Bugey et  "Montagnieu" ou" Virieu-le-Grand" pour les A.O.C Roussette du Bugey.

  • A.O.C Bugey
    La dénomination géographique complémentaire « Cerdon » est réservée aux vins mousseux rosés de type aromatique. élaborés selo la "Méthode ancestrale"
    La dénomination géographique complémentaire « Manicle » est réservée aux vins tranquilles blancs et rouges.
    La dénomination géographique complémentaire « Montagnieu » est réservée aux vins tranquilles rouges et aux vins mousseux ou pétillants blancs.
 

Les bouteilles de vins du Bugey

Bouteilles de vins du Bugey

A.O.C Roussette du Bugey Montagnieu, A.O.C Bugey Montagnieu Mondeuse, A.O.C Bugey Cerdon Méthode ancestrale, A.O.C Bugey Montagnieu Méthode traditionnelle.