Agenais - Lot & Garonne : Le vignoble

Carte des appellations viticoles du Lot et Garonne - © M.CRIVELLARO

Situation des vignobles 

Le vignoble s'étend principalement sur le département du Lot et Garonne , autour des ville de Duras, de Marmande, d'Agen et le long des rives du Dropt et de la Garonne jusqu'à quelques kilomètres de Castelsarrasin. La zone géographique concerne quatre vignobles classés en A.O.C (Côtes de Duras, Côtes du Marmandais, Buzet et Brulhois).

Le climat du Lot et Garonne

Climat océanique atténué par l’apparition de nuances méridionales. Les mois d’août et de septembre bénéficient d’un bon ensoleillement, la chaleur est rarement excessive en été. Les hivers sont doux. Pluies faibles en automne, le vent d’autan qui remonte du Languedoc par la vallée de la Garonne repousse les perturbations atlantiques vers le nord-est.

Dans certaines zones viticoles, les conditions climatiques particulières liées à l’humidité automnale du petit matin suivie d' après-midi ensoleillés sont propices à la surmaturité des raisins. Ces conditions climatiques (alternance de périodes humides et sèches) sont à l’origine du développement d’un minuscule champignon sur le raisin, le « Botrytis cinerea ». Ce champignon se développe sur les baies sous forme de "pourriture noble" ou "pourriture grise", augmente la concentration des sucres et des arômes des raisins et permet d'obtenir des vins liquoreux.

Géologie - Pédologie du Lot et Garonne

Les matériaux qui composent le sous-sol sont des formations tertiaires fluviolacustres d'âge fin de l’Éocène et début du Miocène: mollasses et calcaires lacustres, elles  ont été recouvertes au quaternaire de graves garonnaises dans certaines zones. 

Au Tertiaire, le Bassin d’Aquitaine est un grand golfe marin aux contours qui évoluent avec le temps selon les transgressions et régressions marines, tantôt occupé par la mer, tantôt par de grandes zones littorales continentales, lacustres,  marécageuses ou deltaïques.

Les massifs montagneux Pyrénées ,  Massif central et Montagne Noire qui entourent le Bassin d’aquitaine sont soumis à l’érosion, les matériaux  arrachés aux  reliefs vont être  répandus par les fleuves sur tout le Bassin d’Aquitaine pour former les molasses* d’Aquitaine et dans les lacs des calcaires lacustres*. (voir Géologie du Bassin d'Aquitaine).

Au quaternaire , la Garonne et ses affluents déposent sur les formations tertiaires de grandes quantités de galets roulés arrachés au Pyrénées , les graves garonnaises.

Molasses* : Les cours d’eau qui descendent des Pyrénées et du Massif central charrient en bordure de la mer qui se retire, dans les deltas, les lagunes et les lacs de grande quantité de limons ,d'argiles, de sables et de graviers qui vont former des molasses ou des calcaires plus ou moins durs.(voir également:  Les Molasses dans le Bassin d'Aquitaine)

Calcaires lacustres* :  formations sédimentaires qui se sont déposées à l’origine dans un lac. Elles ont pour origine la précipitations chimiques des éléments calcaires contenus dans les eaux qui ont traversée : les calcaires jurassiques des Grandes Causses et des Causses du Quercy, les calcaires crétacés du Périgord, et les calcaires pyrénéens. De nombreux mollusques sont présents dans ces formations qui peuvent atteindre 50 m d'épaisseur.

Formations géologiques présentes dans le sous-sol dea région:

  Elles se sont déposées entre la fin de l’Éocène et la fin de l'Oligocène, début du Miocène (- 37 Ma à - 20 Ma). On trouve chronologiquement de bas en haut :

  • Molasses de l’Agenais , Oligocène, étage Stampien( - 28 Ma). La mer stampienne se retire progressivement à la fin de l’Oligocène laissant la place à de grandes zones littorales continentales et  lacustres. Des formations fluviolacustres, appelées molasses de « l’agenais » à dominante gréseuse vont se  déposer.
    Les molasses de l’Agenais à dominante gréseuse, sont composées d'une alternance de couches argileuses ou argilo-sableuses et de lits de graviers.
  • Calcaire lacustre blanc de l'Agenais.Aquitanien ( - 23.5 Ma).
  • Marnes moyennes d'origine continentale, intercalées de minces couches à huitres.
  • Calcaires gris de l'Agenais composé de marnes tendres sableuses.

 Au Quaternaire, l'érosion reprend dans les grands massifs, les fleuves creusent et déposent dans la vallée de la Garonne, des alluvions quaternaires, constituées de graves, sables et limons qui se répartissent de façon diversifiée et forment différents niveaux de terrasses. (voir Géologie du Bassin d'Aquitaine)

Les sols

Les sols sont variés avec une dominante de sols argilo-calcaires et de boulbènes. Sur les terrasses alluviales , les sols sont argilo-graveleux; sur les calcaires blancs et gris de l'Agenais, les sols sont de type rendzine et de types sols bruns sur les zones molassiques.

Graves garonnaises - Vignoble du Bruhlois. © M.CRIVELLARO

Graves garonnaises - Vignoble du Bruhlois.

 Vignoble du Bruhlois - Sol argilo-graveleux sur graves garonnaises -  © M.CRIVELLARO

 Vignoble du Bruhlois - Sol argilo-graveleux sur graves garonnaises.

Vignoble de Buzet - Sol sur calcaire blanc de l'Agenais gélifracté en surface, de type rendzine près de Lavardac - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Buzet - Sol sur calcaire blanc de l'Agenais gélifracté en surface, de type rendzine près de Lavardac.

Buzet-sur-Baïse - Sol brun lessivé de type "boulbène" de la terrasse moyenne de la Garonne - © M.CRIVELLARO

Buzet-sur-Baïse - Sol brun lessivé de type "boulbène" de la terrasse moyenne de la Garonne.

cocumon sol DSC_9156

 Vignoble des Côtes du  Marmandais à Cocumont. Sol argilo-graveleux de type podzols en rive gauche de la Garonne.

Lagupie sol DSC_9238

 Vignoble des Côtes du  Marmandais à Lagupie. Sol argilo-calcaire de type rendzines en rive droite de la Garonne.

Paysages viticoles du Lot et Garonne

Le vignoble s'étend  sur une succession de coteaux à croupes molassiques arrondies et sur les terrasses alluviales de la Garonne. Les cultures céréalières, maraîchères, les vergers (prunier, cerisier, pêcher), les prairies se mélangent aux vignobles dans ce paysage vallonné. De petits massifs boisés coiffent le sommet  des collines.

Vues des vignobles des Côtes  de Duras.

Duras collines DSC_9302

Duras - Le réseau hydrographique a entaillé le relief en une succession de collines et de vallons plus ou moins encaissés.

Duras vignes DSC_9364

Saint-Front route D 281 vers Pardaillan - Vignes et tournesols.

Duras vignes DSC_9382

Pardaillan - La vigne s'étage sur les terrasses et coteaux au milieu des cultures céréalières et des prairies.

Duras vignes DSC_9383

Pardaillan - Les vignes occupent  les pentes douces solifluxées des coteaux molassiques

Duras vignes DSC_9390

La Sauvetat-du-Dropt - Les vignes sont installées sur les plates-formes calcaires en haut des coteaux.

Vues des vignobles des Côtes du Marmandais sur la rive gauche de la Garonne.

cocumon cave DSC_9163

Cave coopérative de Cocumont.

.

cocumon DSC_9144

Cocumont - Le vignoble des Côtes du Marmandais occupe les terrasses alluviales de la rive gauche de la Garonne.

cocumon DSC_9146

Cocumont - Vignes sur les hautes terrasses alluviales de la Garonne.

cocumon DSC_9190

Cocumont - Haute terrasse argilo-graveleuse, vignes et culture de tournesols.

cocumon DSC_9211

Cocumont - Vignobles éparpillés dans un paysage de polyculture et de collines boisées.

cocumon DSC_9150

Cocumont - Vue sur la plaine de la Garonne.

Vues des vignobles des Côtes du  Marmandais sur la rive droite de la Garonne.

Lagupie DSC_9216

Lagupie - Le vignoble est installé en rive droite de la Garonne sur des reliefs constitués par une succession de collines argilo-calcaires.

Lagupie DSC_9218

Lagupie - Vignes, haies et bosquets marquent le paysage.

Lagupie DSC_9249

Lagupie - Le vignoble s'étend dans un paysage de coteaux à croupes molassiques arrondies.

Lagupie DSC_9236

Lagupie - Vignoble et coteaux molassiques surplombant la rive droite de la Garonne.

Lagupie DSC_9235

Lagupie - Les coteaux sont étroits séparés par des vallons aux pentes généralement boisées.

Lagupie DSC_9237

Castelnau-sur-Lagupie -  La vigne, l'arboriculture avec le prunier  et la culture de céréales se partagent les terres agricoles.

Beaupuy DSC_9295

Beaupuy - Vue sur la plaine de Garonne et la cave coopérative de Beaupuy au premier plan à droite de l'image.

Vues des vignobles de Buzet

Buzet-sur-Baïse - Cave coopérative des Vignerons de Buzet - © M.CRIVELLARO

Buzet-sur-Baïse - Cave coopérative des Vignerons de Buzet.

Buzet-sur-Baïse - Bourg agricole situé sur la Baïse, affluent de la rive gauche de la Garonne - © Marion CRIVELLARO

Buzet-sur-Baïse - Bourg agricole situé sur la Baïse, affluent de la rive gauche de la Garonne.

Buzet-sur-Baïse - Vignes et église Notre-Dame. © Marion CRIVELLARO

Buzet-sur-Baïse - Vignes et église Notre-Dame.

Buzet-sur-Baïse - Les vignes s'étalent sur la terrasse moyenne, argilo-graveleuse de la Garonne - © Marion CRIVELLARO

Buzet-sur-Baïse - Les vignes s'étalent sur la terrasse moyenne, argilo-graveleuse de la Garonne.

.

Xaintrailles - De Buzet-sur-Baïse à Xaintrailles, le vignoble occupe les sols les plus aptes pour la qualité du vin - © Marion CRIVELLARO

Xaintrailles - De Buzet-sur-Baïse à Xaintrailles, le vignoble occupe les sols les plus aptes pour la qualité du vin.

Xaintrailles - Vignes, tournesols et sous-bois entre Buzet-sur-Baïse et Xaintrailles - © Marion CRIVELLARO

Xaintrailles - Vignes, tournesols et sous-bois entre Buzet-sur-Baïse et Xaintrailles.

Xaintrailles - Coteaux faiblement ondulés avec dans la partie supérieure des versants, une corniche boisée - © Marion CRIVELLARO

Xaintrailles - Coteaux faiblement ondulés avec dans la partie supérieure des versants, une corniche boisée.

Xaintrailles -Vue générale du vignoble aux collines faiblement ondulées - © Marion CRIVELLARO

Xaintrailles -Vue générale du vignoble aux collines faiblement ondulées.

Xaintrailles - Vignes et cultures de tournesol - © Marion CRIVELLARO

Xaintrailles - Vignes et cultures de tournesol.

Xaintrailles -Les vignobles sont dispersés en ilots plus ou moins grands dans un paysage de polyculture - © Marion CRIVELLARO

Xaintrailles -Les vignobles sont dispersés en ilots plus ou moins grands dans un paysage de polyculture.

Xaintrailles -Du village, vue sur la vallée de la Garonne - © Marion CRIVELLARO

Xaintrailles -Du village, vue sur la vallée de la Garonne.

Lavardac - Entre Xaintrailles et Lavardac , vignes sur coteaux molassiques - © Marion CRIVELLARO

Lavardac - Entre Xaintrailles et Lavardac , vignes sur coteaux molassiques.

Lavardac - Paysage bucolique: vignes, bois et tournesols - © Marion CRIVELLARO

Lavardac - Paysage bucolique: vignes, bois et tournesols.

Lavardac - Le vignoble de Buzet s'étale sur les coteaux molassiques de part et d'autre de la Baïse - © Marion CRIVELLARO

Lavardac - Le vignoble de Buzet s'étale sur les coteaux molassiques de part et d'autre de la Baïse.

Lavardac - Vignobles plantés sur des sous-sols de calcaires blancs de l'Agenais - © Marion CRIVELLARO

Lavardac - Vignobles plantés sur des sous-sols de calcaires blancs de l'Agenais.

Lavardac - Vue générale du vignoble - © Marion CRIVELLARO

Lavardac - Vue générale du vignoble.

Vues des vignobles du Bruhlois

Vignoble du Bruhlois - Le vignoble surplombe la vallée de la Garonne - © M.CRIVELLARO

Vignoble du Bruhlois - Le vignoble surplombe la vallée de la Garonne.

Vignoble du Bruhlois sur les coteaux molassiques recouverts de graves garonnaises - © M.CRIVELLARO

Vignoble du Bruhlois sur les coteaux molassiques recouverts de graves garonnaises.

Coteaux du Brulois à Auvillar. - © M.CRIVELLARO

Coteaux du Brulois à Auvillar.

Production A.O.C 

Production moyenne:

Côtes de Duras : 112 000 hl/an - Vins rouges : 65 000 hl/an - Vins rosés 5 000 hl/an - Vins blancs secs 40 000 hl/an - Vins blancs moelleux 2000 hl/an.

Côtes du Marmandais : 60000 hl/an - Vins rouges : 54 000 hl/an - Vins rosés : 3600 hl/an -  Vins blancs : 1800 hl/an

Buzet : 99 580 hl - Vins rouges : 71 697 hl/an  - Vins rosés : 24 895 hl/an - Vins blancs : 2987 hl/an

Bruhlois : 11 281 hl/an - Vins rouges : 10 700 hl/an  - Vins rosés : 900 hl/an

Encépagement

Les vins sont des vins d'assemblage de cépages principaux et de cépages complémentaires. Les cépages principaux sont les cépages classiques du Bordelais: Merlot, Cabernet franc, Cabernet-sauvignon et Côt pour les vins rouges et rosés, Sémillon, Sauvignon et Muscadelle pour les vins blancs. Les cépages complémentaires sont les cépages locaux: Malbec, Fer servadou, Abouriou, Tannat.

Côtes de Duras : 2 038 ha

Côtes du Marmandais : 1 402 ha

Buzet : 2 116 ha

Bruhlois : 250 ha

 

Types de vins

La région du Lot et Garonne produit principalement des vins rouges et des vins rosés. La production des vins blancs secs est importante dans les Côtes de Duras, cette appellation favorisée par la présence de brouillards matinaux et des après midi ensoleillés en automne produit également des vins moelleux. 

Les types de bouteilles

Bouteilles de vins du Lot et Garonne

Bouteilles de vins des régions Agenais et Lot & Garonne :

A.O.C Côtes du Marmandais, A.O.C Côtes de Duras, A.O.C Bruhlois, A.O.C Buzet.

La bouteille est de type bordelais