Agenais - Lot & Garonne : Appellation Côtes de Duras (A.O.C)

Côtes de Duras (A.O.C)

Côtes de Duras (A.O.C)
Région : Sud-Ouest

Sous région : Lot et Garonne

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 16 février 1937

Type d' appellation : Appellation sous-régionale

Vins produits couleur : Vins rouges - Vins blancs - Vins rosés -

Superficie : 2 038 ha

Production : 112 000 hl/an dont : Vins rouges : 65 000 hl/an - Vins rosés 5 000 hl/an - Vins blancs secs 40 000 hl/an - Vins blancs moelleux 2000 hl/an.



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

Côtes de Duras



Types de vins produits

Vins rouges -Vins rosés -Vins blancs secs -Vin blanc moelleux -



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique naturel minimum* et volumique total* :
minimummaximum
Vins rouges : 10,5 % vol 13 % vol
Vins blancs secs : 10,5 % vol 13 % vol
Vins blancs moelleux : 10,5 % vol 14 % vol
Vins rosés : 10,5 % vol 13 % vol


Teneur en sucres résiduels : Les vins rouges, blancs secs et rosés doivent présenter après fermentation une teneur maximale en sucres fermentescibles de 3 grammes par litres et supérieure à 12 grammes par litres pour les autres vins blancs.

Potentiel de garde : Vins blancs secs et rosés 2 à 3 ans - Vins rouges: 4 à 10 ans - Vins blancs moelleux: 5 ans

Température de service : Vins blancs et rosés: 8 à 10°C - Vins rouges: 14 à 16°C - vins blancs moelleux: 8 à 10°C

Caractère des vins :

Vins rouges : Robe rubis intense, souples, bouquetés, arômes de fruits rouges,charpentés. 
Vins rosés:  couleur sombre. plus ou moins soutenue, secs, fruités et frais.
Vins blancs secs:  Robe or, vert, secs, légers, fruités, aux arômes dominants de buis ou de bourgeon de cassis, 
Vins blancs moelleux: jaune, or, gras, concentrés, arômes de fruits mûrs, parfois de fruits confits. 



Mets et vins :

Vins rouges : viandes rouges rôties, grillées, charcuteries, fromages peu relevés.
Vins rosés: charcuteries
Vins blancs moelleux: Foie gras, apéritif. fromages à pâte persillée.
Vins blancs secs: Poissons en sauce ou frits, fruits de mer,
 



Aire de production

La récolte des raisins, la vinification et l’élaboration des vins sont assurées sur le territoire des communes suivantes du département de Lot-et-Garonne : Auriac-sur-Dropt, Baleyssagues, Duras, Esclottes, Loubès-Bernac, Moustier, Pardaillan, Saint-Astier, Saint-Jean-de-Duras, Saint-Sernin, Sainte Colombe-de-Duras, La Sauvetat-du-Dropt, Savignac-de-Duras, Soumensac et Villeneuve-de-Duras.



Paysage viticole

Le vignoble s’étend sur le territoire de 15 communes du canton de Duras situées l’extrémité nord du département du Lot et Garonne.

L’aire délimitée de l’appellation « Côtes de Duras » prolonge vers l’est celle des appellations : bordelaises de l’Entre-Deux-Mers et Sainte-Foy-Bordeaux. Elle est limitée au nord et à l’est par le vignoble de Bergerac et au sud par la rive droite du Dropt, un affluent de la Garonne qui la sépare de l’appellation Côtes du Marmandais.

Le réseau hydrographique composé par le Dropt , ses affluents et confluents de sa rive droite  les ruisseaux du Dousset à l’ouest, la Dourdèze au centre et le Malromé et l’Escourrou à l’est  a  entaillé le plateau de Duras   en une succession de collines et de vallons plus ou moins encaissés. La vigne s'étage sur les terrasses et coteaux. Elle côtoie une arboriculture bien présente et entoure de jolis villages caractéristiques de l’Agenais.



Climat

Climat océanique. Pluies faibles en automne. Les conditions climatiques particulières liées à l’humidité automnale du petit matin suivie d' après-midi ensoleillés sont propices à la surmaturité des raisins. Ces conditions climatiques (alternance de périodes humides et sèches) sont à l’origine du développement d’un minuscule champignon sur le raisin, le « Botrytis cinerea ». Ce champignon se développe sur les baies sous forme de "pourriture noble" ou "pourriture grise", augmente la concentration des sucres et des arômes des raisins et permet d'obtenir des vins liquoreux.

Géologie - Pédologie

Les matériaux qui composent le sous-sol de la zone d’appellation sont des formations tertiaires fluviolacustres d'âge fin de l'Eocène et début du Miocène: mollasses et calcaires lacustres. 

Au Tertiaire, le Bassin d’Aquitaine est un grand golfe marin aux contours qui évoluent avec le temps selon les transgressions et régressions marines, tantôt occupé par la mer, tantôt par de grandes zones littorales continentales, lacustres,  marécageuses ou deltaïques.

Les massifs montagneux Pyrénées ,  Massif central et Montagne Noire qui entourent le Bassin d’aquitaine sont soumis à l’érosion, les matériaux  arrachés aux  reliefs vont être  répandus par les fleuves sur tout le Bassin d’Aquitaine pour former les molasses* d’Aquitaine et dans les lacs des calcaires lacustres*. (voir Géologie du Bassin d'Aquitaine)

Molasses* : Les cours d’eau qui descendent des Pyrénées et du Massif central charrient en bordure de la mer qui se retire, dans les deltas, les lagunes et les lacs de grande quantité de limons ,d'argiles, de sables et de graviers qui vont former des molasses ou des calcaires plus ou moins durs.(voir également:  Les Molasses dans le Bassin d'Aquitaine)

Calcaires lacustres* :  formations sédimentaires qui se sont déposées à l’origine dans un lac. Elles ont pour origine la précipitations chimiques des éléments calcaires contenus dans les eaux qui ont traversée : les calcaires jurassiques des Grandes Causses et des Causses du Quercy, les calcaires crétacés du Périgord, et les calcaires pyrénéens. De nombreux mollusques sont présents dans ces formations qui peuvent atteindre 50 m d'épaisseur.

Formations géologiques présentes dans le sous-sol de l'appellation :

Entre la fin de l’Éocène et la fin de l'Oligocène, début du Miocène (- 37 Ma à - 20 Ma), se sont déposées chronologiquement les formations géologiques suivantes:

  • Molasses du Fronsadais, Oligocène, étage Sannoisien ( - 34 Ma) elles se présentent sous forme de grès tendre, de marnes et d'argiles. elles sont présentes dans la partie inférieure des coteaux.
  • Calcaire lacustre de Castillon, Oligocène, étage Sannoisien (- 34 Ma ) blanc, crayeux, plus ou moins fissuré, dur et blanchâtre, (une dizaine de mètres d'épaisseur) , il apparaît à mi-pente des versants.
  • Molasses de l’Agenais, composées d'une alternance de couches argileuses ou argilo-sableuses et de lits de graviers, Oligocène, étage Stampien( - 28 Ma). On les trouve dans la partie sommitale des croupes.
  • Calcaire lacustre de l'Agenais.Aquitanien ( - 23.5 Ma), il culmine à l'est de la zone vers le département de la Dordogne où il affleure au sommet des molasses de « l’agenais ».

Sols :
Essentiellement implanté sur ces formations tertiaires fluvio-lacustres, le vignoble de Duras se développe sur des sols argileux, argilo-siliceux ou argilo-calcaires selon les formations sous-jascentes : Calcaire blanc de l'Agenais, calcaire de Castillon,  molasses argilo-sableuses de l'Agenais ;

- Sur les calcaires les sols sont peu épais, argilo-calcaires
- Sur les molasses: les sols sont bruns, argilo-siliceux.l
 

 



Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Sémillon, Cabernet franc, Cabernet franc,
Sauvignon, Cabernet sauvignon, Cabernet sauvignon,
Sauvignon gris, Cot, Cot,
Mauzac, Merlot. Merlot.
Ondenc
Muscadelle,
Chenin.


Cépages accessoires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Colombard, - -
Ugni blanc.


Rendement de base

Vins rouges et rosés : 55 hl/ha - Vins blancs secs : 60 hl/ha - Vins blancs moelleux: 50 hl/ha.

Régles d’encépagement* (Voir lexique)

- La proportion du cépage colombard est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.
- La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 25 % de l’encépagement et est inférieure ou égale à la proportion de l’ensemble des cépages sauvignon et sauvignon gris.

Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque couleur de vins produits.
Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.
La proportion de l’encépagement est appréciée, pour la couleur considérée, sur la totalité des parcelles de l’exploitation produisant le vin de l’appellation d’origine contrôlée.

 



Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

  • Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
  • Maturité du raisin
    Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucres inférieure à :
    • 170 grammes par litre de moût pour les cépages à vins blancs secs.
    • 185 grammes par litre de moût pour les cépages à vins blancs moelleux.
    • 180 grammes par litre de moût pour les cépages à vins rouges et rosés.
  • Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.
  • Assemblage des cépages
    - Les vins sont issus d’un ou de plusieurs cépages.
    - La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.
    - La proportion du cépage Colombard  est inférieure ou égale à 10 % de l’assemblage des vins blancs.
  • Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime.
  • Étiquetage
    Le terme « sec » figure obligatoirement sur l’étiquetage des vins blancs.
 


Organismes

Syndicat des producteurs de vin d’appellation d’origine contrôlée Côtes de Duras
Maison du vin
BP 13
47120 DURAS
Tel: 05 53 20 20 70
Fax: 05 53 20 82 85
Président(e) : Monsieur Fabrice Pauvert
Contact : cotes.de.duras@wanadoo.fr



Les appellations > Toutes les appellations