Bergeracois : Le vignoble

Carte des appellations viticoles du Bergeracois - © M.CRIVELLARO

Situation du vignoble:

En Périgord, le vignoble de Bergerac couvre les plateaux et les coteaux des rives droite et gauche de la Dordogne sur une quarantaine de kilomètres d'est en ouest et une trentaine de kilomètres du nord au sud. La couleur des vignes en automne a donné le nom de Périgord pourpre à la région.
La ville de Bergerac peut-être considérée comme le centre de la région viticole. L'aire d'appellation  concerne le territoire de 90 communes du département de la Dordogne; cette zone de production porte le nom d'arrondissement de Bergerac.

Les 90 communes de l'arrondissement de Bergerac:
Baneuil, Bergerac, Boisse, Bonneville-et-Saint-Avit-de-
Fumadières, Bouniagues, Campsegret, Carsac-de-Gurson, Colombier, Conne-de-Labarde, Cours-de-Pile, Creysse, Cunèges, Eymet, Faurilles, Flaugeac, Le Fleix, Fonroque, La Force, Fougueyrolles, Fraisse, Gageac-et-Rouillac, Gardonne, Ginestet, Issigeac, Lalinde, Lamonzie-Saint-Martin, Lamothe-Montravel, Lanquais, Les Lèches, Lembras, Lunas, Maurens, Mescoules, Minzac, Monbazillac, Monestier, Monfaucon, Monmadalès, Monmarvès, Monsaguel, Montazeau, Montcaret, Montpeyroux, Mouleydier, Moulin-Neuf, Nastringues, Naussannes, Nojals-et-Clotte, Plaisance, Pomport, Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, Prigonrieux, Queyssac, Rampieux, Razac-d’Eymet, Razac-de-Saussignac, Ribagnac, Rouffignac-de-Sigoulès, Sadillac, Saint-Agne, Saint-Antoine-de-Breuilh, Saint-Aubin-de-Cadelech, Saint-Aubin-de-Lanquais, Saint-Capraise-d’Eymet, Saint-Cernin-de-Labarde, Saint-Germain-et-Mons, Saint-Géry, Saint-Julien-d’Eymet, Saint-Laurent-des-Vignes, Saint-Léon-d’Issigeac, Saint-Martin-de-Gurson, Saint-Méard-de-Gurçon, Saint-Michel-de-Montaigne, Saint-Nexans, Saint-Perdoux, Saint-Pierred’Eyraud, Saint-Rémy, Saint-Sauveur, Saint-Seurin-de-Prats, Saint-Vivien, Sainte-Eulalie-d’Eymet, Sainte-Innocence, Saussignac, Serres-et-Montguyard, Sigoulès, Singleyrac, Thénac, Vélines, Verdon, Villefranche-de-Lonchat.

Le climat de la région de Bergerac

Ouverte vers l'ouest et proche de l'océan atlantique, la vallée de la Dordogne connait un climat de type océanique doux et humide.  Hivers doux, été chauds, automnes ensoleillés, pluies au printemps et à la fin de l'automne.

Géologie - Pédologie du Bergeracois

Les formations géologiques datent du secondaire, du tertiaire et du quaternaire :

  • Calcaires du Crétacé
  • Marnes et argiles de l’Éocène, calcaire à astéries de l'Oligocène déposés lors des invasions marines.
  • Sables du Périgord*, molasses* du Fronsadais, molasses de l'Agenais roches détritiques provenant de l'érosion des massifs environnants.
  • Calcaires lacustres* de Castillon et de l'Agenais mis en place dans les grands lacs existant après le retrait de la mer.
  • Graves quaternaires

Les vignobles sont installés principalement sur les terrains tertiaires (calcaires, molasses ) ou sur les terrains graveleux des terrasses qui longent la Dordogne.

(voir géologie du Bassin aquitain)

Le sous-sol en rive droite  

  • Dans  les appellations Rosette et Pécharmant à l'est de l'aire d'appellation, le sous-sol est constitué de calcaires marins du Crétacé, recouverts par des sables et graviers du Périgord avec des terres de couleur rouge, couleur due à la présence de fer.
  • Dans le vignoble de Montravel  à l'ouest on a un sous-sol constitué de couches de calcaires à astéries* recouvertes de molasses de l'Agenais, formations tertiaires constituées de sables et de grès mélangés à de l'argile.

Le sous-sol en rive gauche

  • Sur la rive gauche de la Dordogne, le sol est formé de grèzes ou éboulis calcaires (vignoble de Saussignac),  de couches alternées de calcaire lacustres et de molasses (vignoble de Monbazillac et de Saussignac), de sols graveleux sur les terrasses quaternaires de la Dordogne.

Les sols

Une grande variété de sols plus ou moins épais portent le vignoble: boulbènes, sables du Périgord constitués d'argiles, sables et graviers (vignoble de Pécharmant), molasses de l'Agenais avec affleurements de tufs (vignobles de Montravel), grézes ou éboulis calcaires issus des talus environnants (vignoble de Saussignac), plateaux et coteaux calcaires (vignoble de Monbazillac, vignoble de Saussignac), sols graveleux sur les terrasses qui bordent la rivière ... (Voir les différentes appellations)

Butte de Monbaillac , sol argilo-calcaire sur calcaire de l'Agenais - © M.CRIVELLARO

Butte de Monbaillac , sol argilo-calcaire sur calcaire de l'Agenais.

Vignoble de Montravel- Sol argilo-calcaire sur calcaire à astéries recouvert de molasses de l'Agenais - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Montravel- Sol argilo-calcaire sur calcaire à astéries recouvert de molasses de l'Agenais.

Quelques définitions :

Grèzes*: Eboulis de pentes consolidés constitués d'éléments grossiers et anguleux issus des bancs calcaires supérieurs cassés et fendus par la gélifraction périglacaire. Ils forment le bas des pentes et s'étalent  jusque dans la plaine de la Dordagne.

Colluvions*: Dépôts de bas de pente, fins ayant subit un faible transport.

Molasses* : Les cours d’eau qui descendent des Pyrénées et du Massif central charrient en bordure de la mer qui se retire, dans les deltas, les lagunes et les lacs de grande quantité de limons ,d'argiles, de sables et de graviers qui vont former des molasses ou des calcaires plus ou moins durs.(voir également:  Les Molasses dans le Bassin d'Aquitaine)

Calcaires lacustres* :  formations sédimentaires qui se sont déposées à l’origine dans un lac. Elles ont pour origine la précipitations chimiques des éléments calcaires contenus dans les eaux qui ont traversée : les calcaires jurassiques des Grandes Causses et des Causses du Quercy, les calcaires crétacés du Périgord, et les calcaires pyrénéens. De nombreux mollusques sont présents dans ces formations qui peuvent atteindre 50 m d'épaisseur.

Sables du Périgord*:   dépôts détritiques caractérisés par une alternance de sables grossiers ou de graviers avec des intercalations d’argiles silteuses. Ils sont issus du démantèlement des arènes granitiques du Massif Central.(Les Sables du Périgord)

Calcaires à « astéries » et molasses de l'Agenais . A l’Oligocène (- 34 à -23 Ma ), ère tertiaire,  la mer Stampienne atteint  la région de Montravel et   dépose à l’ouest de l’aire d’appellation des calcaires à « astéries » et  à l’est des sédiments argileux. Puis la mer se retire progressivement à la fin de l’Oligocène laissant la place à de grandes zones littorales continentales et  lacustres. Les formations fluviolacustres, appelées molasses de « l’agenais » vont se  déposées sur l’ensemble du calcaire à astéries.

Alluvions quaternaires. Au quaternaire, l'érosion reprend, les fleuves déposent dans la vallée de la Dordogne, des alluvions quaternaires, constituées de graves, sables et limons qui se répartissent de façon diversifiée.

Paysages viticoles du Bergeracois

Le vignoble Bergeracois est un vignoble de plateaux et de coteaux installés sur les deux rives de la Dordogne. La grande variété des couches géologiques plus ou moins dures (calcaires et molasses) qui composent le sous-sol et un réseau hydrographique important ont façonné la topographie du Bergeracois. Le vignoble est également implanté sur les  terrasses graveleuses qui bordent la vallée de la Dordogne. La plaine alluviale non propice à la viticulture est réservée à la culture du maïs, du tabac et aux vergers.

En rive gauche de la Dordogne, l'alternance  de couches de molasses tendres et de bancs de calcaires durs dans le sous-sol a modelé le paysage des collines. Le vignoble de Monbazillac commence sur la terrasse quaternaire de la Dordogne, puis s'élèvent  par paliers sur les différentes couches alternées de molasses et de calcaires jusqu'à un petit plateau en calcaire lacustre de l'Agenais. Château  Monbazillac est installé au sommet d'une colline de ce type.

Au nord-est de Bergerac en rive droite de la Dordogne, les coteaux offrent un relief à croupes molles constituées de sables du Périgord

Vues des vignobles

Vignoble de Saussignac - Village de Saussignac au loin - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Saussignac - Coteaux au pied du village de Saussignac.

Château de Monbazillac , propriété de la cave de Monbazillac - © M.CRIVELLARO

Château de Monbazillac , propriété de la cave de Monbazillac.

Vignoble de Monbazillac vu depuis le château de Monbazillac - © M.CRIVELLARO

Du Château de Monbazillac situé sur un plateau de calcaire lacustre de l'Agenais, on surplombe le vignoble de Monbazillac, la vallée de la Dordogne et la ville de Bergerac.

Village de Lembras - Appellations Pécharmant et Rosette - © M.CRIVELLARO

Village de Lembras - Appellations Pécharmant et Rosette.

Vignoble des Côtes de Montravel - Fougueyrolles - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Montravel - Fougueyrolles.

Vignoble de Bergerac - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Bergerac.

Production A.O.C

Production moyenne: 611 000 hl.

Bergerac : Vins blancs: 70 000 hl - Vins rouges: 300 000 hl - Vins rosés: 50 000 hl -
 Côtes de Bergerac : Vins blancs : 70 000 hl/an -  Vins rouges: 25 000 hl/an
Pécharmant: 18 000 hl

Montravel: Vins blancs secs: 15 000 hl/an - Vins rouges: 1500 hl/an
 Haut-Montravel: 2 000 hl
Côtes de Montravel: 2300 hl/an

Monbazillac: 50 000 hl
Saussignac: 1500 hl/an
 Rosette: 1000 hl/an

Encépagement

Aire délimitée 12 600 ha dont 9000 ha cultivés.

Les cépages principaux sont les cépages classiques du Bordelais: Merlot, Cabernet franc, Cabernet-sauvignon et Côt pour les vins rouges et rosés, Sémillon, Sauvignon et Muscadelle pour les vins blancs.

Le Merlot constitue l'encépagement principal pour les vins rouges. Le Sémillon représente 75% de l'encépagement en blanc et le Sauvignon 20%.

Bergerac : Vins blancs: 1300 ha - Vins rouges et rosés : 7200 ha.
Côtes de Bergerac: 1600 ha
Pécharmant: 450 ha

Montravel: 246 ha
 Haut-Montravel: 49 ha
Côtes de Montravel: 49 ha

Monbazillac: 2 500 ha
Saussignac: 53 ha
 Rosette: 80 ha

 Types de vins

La variété des sols et un climat favorable permettent d'élaborer une grande variété de vins. La région de Bergerac produit de vins rouges, des vins rosés et des vins blancs de type sec, demi-sec, moelleux et liquoreux. Les brouillards matinaux fréquents, suivis de belles journées ensoleillées et la présence d'argile dans le sol, qui maintient l'humidité, favorisent le développement du Botrytis cinerea et la production de vins moelleux à liquoreux. L'appellation d’origine contrôlée "Monbazillac" produit des vins liquoreux qui peuvent porter la mention « sélection de grains nobles », s'ils répondent aux conditions de production fixées pour cette mention dans le cahier des charges de l’appellation.

  • La production se répartit comme suit : environ 57% de vins rouges et 39% de vins blancs dont 18% de vins blancs secs, 13% de vins blancs moelleux et 8% de vins blancs liquoreux.
  • Les appellations "Bergerac" et "Côtes de Bergerac" sont des appellations régionales.

Les différents vins :

  • 4 vins rouges (Bergerac, Côtes de Bergerac, Pécharmant, Montravel)
  • 1 vin rosé (Bergerac)
  • 2 vins blancs secs (Bergerac, Montravel)
  • 2 vins blancs liquoreux (Monbazillac, Saussignac)  
  • 5 vins moelleux :(Côtes de Bergerac, Côtes de Montravel, Haut-Montravel, Monbazillac, Rosette)

Les types de bouteilles

Bouteilles vins du Bergeracois

    Bouteilles de vins du bergeracois :

   A.O.C Côtes de Bergerac, A.O.C Pécharmant, A.O.C Bergerac sec, A.O.C Monbazillac, A.O.C Rosette.

     La bouteille est de type bouteille bordelaise.