Pays-basque, Béarn, Gascogne. : Le vignoble

Carte des appellations viticoles de la régon Pays-Basque, Béarn, Landes de Gascogne - © M.CRIVELLARO

Situation des vignobles

Situé au sud de la rivière Adour , les vignobles  de la région Pays-Basque, Béarn et Gascogne se répartissent en trois zones : les vignobles de l'Adour (Madiran, Tursan, Saint-Mont) , les vignobles des Gaves entre la Gave de Pau et la Gave d'Oloron (Béarn, Béarn-Bellocq et Jurançon) et le vignoble du Pays Basque avec son unique appellation Iroulèguy

 

Le climat  dans la région - Pays-Basque, Béarn, Gascogne.

Climat océanique doux et humide, influencé par la présence des Pyrénées. Un vent du sud chaud et sec, de type foehn appelé localement « l’Haïze Hegoa » souffle à la fin de l’été et en automne (1 jour sur 3 en moyenne), il assèche et réchauffe fortement l'atmosphère.

 

Géologie - Pédologie dans la région - Pays-Basque, Béarn, Gascogne.

Les formations géologiques de la région Pays basque, Béarn et Gascogne sont liées au soulèvement de la chaîne pyrénéenne, à son érosion  et aux épandages  au Cénozoïque et au quaternaire des matériaux érodés loin sur le Bassin aquitain. La  chaîne des Pyrénées s’étend d’est en ouest en bordure du Bassin aquitain sur 430 km  de large , du golfe du Lion au golfe de Gascogne. La zone géographique des Pyrénées atlantiques englobe le Pays basque et le Béarn, du Golfe de Gascogne à la vallée d’Ossau, elle fait partie du domaine pyrénéen.

Le domaine pyrénéen mis en place par le soulèvement de la  chaîne des Pyrénées se divise côté français,  du nord au sud en trois zones séparées par des failles :

  • La zone sous pyrénéenne composée de nappes de charriage et de matériaux détritiques qui reposent sur la partie sud du Bassin aquitain.
  • La zone nord pyrénéenne ou zone intermédiaire constituée de couches de roches sédimentaires jurassiques et crétacées accumulées pendant l’ère secondaire dans un bassin  marin profond et subsident, puis soulevées, plissées et rejetées vers le nord sur la zone sous pyrénéenne et le Bassin aquitain. Elle est séparée de la zone axiale par la faille nord pyrénéenne.
  • La zone axiale ou haute chaîne centrale qui porte les hauts sommets (Pic du Midi d’Ossau 2884 mètres, Pic d’Anie 2504 mètres, …), constituée de terrains hercyniens.

 

Chronologique des formations géologiques

Ère Paléozoïque
- Au Dévonien, il y a 400 Ma, la région est recouverte par une mer chaude et peu profonde,  favorable aux massifs coralliens qui sont à l’origine  de calcaires durs et de grès qui composent certains reliefs actuels.

- Vers – 300 Ma, l’orogenèse hercynienne commence et affecte la région pyrénéenne et transforme les roches présentes sous l’action de la chaleur et de la pression en roches métamorphiques (schistes). Des granites intrusifs se mettent en place en profondeur, suivis d’épisodes volcaniques intenses à la fin du Carbonifère (- 290 à – 285 Ma), les laves remontent par des fractures, les éléments qui constituent le Pic du Midi d’Ossau sont les restes d’un ancien volcan.

- Entre - 300 et - 250 Ma, sous un climat chaud et humide, au fur et à mesure de son soulèvement   la chaîne hercynienne est soumise à une forte érosion et se transforme progressivement en pénéplaine. De grandes quantités de matériaux détritiques, graviers, sables et argiles s’accumulent  dans les bassins et vont donner des grès rouges que l’on retrouve dans le Pays basque et le Haut Béarn.

Ère Mésozoïque 

- Au Jurassique et au début du Crétacé, de – 200 à – 100 Ma,  le domaine des Pyrénées correspond à un bassin sédimentaire dans le prolongement du Bassin aquitain. La mer effectue plusieurs allers et retours et déposent des sédiments marneux et d’épaisses couches de calcaires.

- Au Crétacé, entre – 115 et – 80 Ma,  la plaque ibérique s’écarte de la plaque européenne, l’océan Atlantique s’ouvre formant un golfe très allongé qui  vient occuper la zone nord pyrénéenne actuelle et  s’étend jusque en  Provence.

 - L’ouverture de l’océan Atlantique provoque l’écartement du bloc ibérique de la France, son glissement vers l’est et la formation à l’emplacement du sillon nord pyrénéen d’une grande fosse sous-marine profonde qui s’étend au sud de l’Aquitaine entre le Bassin aquitain et l’Espagne. De part et d’autre de ce fossé marin, les plates-formes continentales d’Espagne et d’Aquitaine sont surélevées.  Au niveau des futures  Pyrénées, se dépose sur plusieurs milliers de mètres des couches de sédiments. Les sédiments déposés sur les hauts fonds ou rebords des deux plates-formes,  glissent et s’écoulent  par avalanches sous-marines successives dans le fossé marin.

- Au Crétacé supérieur (- 90 Ma), de très grandes épaisseurs de sédiments détritiques vont s’accumuler dans cette fosse sous marine subsidente et donner naissance  à des formations sédimentaires appelées : flyschs*. Ces formations sont très présentes de l’Ariège au Pays basque.

Les flyschs* se présentent actuellement à l’affleurement sous forme de terrains sédimentaires argilo-calcaires, dont l'épaisseur peut varier du mètre à plusieurs kilomètres. Ils sont constitués par une alternance régulière de couches épaisses de plusieurs centimètres à plusieurs dizaines de centimètres  d’éléments fins argilo-marneux et de couches d'éléments plus grossiers de sables consolidés en grès ou bancs de calcaires.

- A partir de – 80 Ma, le bloc ibérique est poussé par la plaque africaine, il remonte vers le nord et entre en collision avec le sud de la France, du Pays basque à la Provence, provoquant la fermeture du fossé marin et la surrection de la chaîne pyrénéo-provençale.

- Les granites formés, il y a 300 Ma, les gneiss, les roches anciennes métamorphisées à l'époque hercynienne, les calcaires jurassiques et crétacés pris dans les mâchoires de l'étau formé par les deux plaques, sont soulevés et ramenés à l'affleurement. Ils forment l’axe central de la chaîne du Pays basque à Cerbère .

Les sédiments de type flysch qui remplissaient le fossé marin  serrés par les plaques, s'élèvent  et  s'étalent sous forme de nappes de charriage sur le sud du Bassin aquitain ou zone sous pyrénéenne.

Ère  Cénozoïque

Il y a 40 Ma les Pyrénées sont formées.

- A l'Eocène moyen, étages Bartonien (- 46 Ma à – 37 Ma), la surrection des Pyrénées s’accompagne d’une érosion importante de ses reliefs. Les matériaux continentaux détritiques issus  de l’érosion des différents reliefs  pyrénéens sont accumulés par les rivières dans la zone sous-pyrénéenne et sur le Bassin aquitain. Ce sont essentiellement des poudingues* "Poudingues de Palassou*"  et des molasses*  "molassses de Carcassonne,..., leur épaisseur peut atteindre 1000 mètres. 

- A l’Eocène supérieur (- 37 Ma), le soulèvement pyrénéen atteint son paroxysme. Sous l’effet des poussées successives les couches calcaires secondaires déposées sur la zone nord pyrénéenne sont soulevées,  plissées, puis rejetées vers le nord sur la zone sous pyrénéennes sur des dizaines de kilomètres.

 - A l’Oligocène, puis au Miocène, les hauts reliefs sont fortement érodés. Les matériaux arrachés aux montagnes sont emmenés par les rivières et vont se répandre au pied des Pyrénées jusque en Gascogne (Poudingues de Jurançon, Molasses de l’Armagnac), sur le plateau du Lannemezan et  dans le bassin de l’Ebre, en Espagne.

- A la fin du Tertiaire, des argiles à graviers* composées d’éléments plus ou moins fins, vont recouvrir l’ensemble des formations présentes de la zone nord pyrénéenne  au centre du Bassin aquitain.

Ère Quaternaire

Le réseau hydrographique formé par de nombreux gaves (rivières) et torrents descendus des Pyrénées vont déposer le long de leur cours de vastes étendues caillouteuses appelées nappes Villefranchiennes , et terrasses quaternaires.
Les grandes périodes de glaciation vont modeler le paysage actuel.

voir aussi Géologie du Bassin d'aquitaine , Molasses en aquitainePoudingues de Palassou

 Quelques définitions

*Poudingues : Les poudingues, roches sédimentaires détritiques  sont composés par plus de 50% de galets de 2 à 10 centimètres de diamètre, roulés par les rivières et liés par un ciment gréseux  plus ou moins calcaire.

*Molasses : Les molasses sont constituées d’argiles, de sables d'origine alluviale, associées à  des grès très poreux dans lesquels s’intercalent des bancs calcaires ou marneux.

Argiles à graviers :  Ce sont des formations d'argiles plus ou moins rouges et de graviers de quartz provenant de l'altération sur place de schistes et de granites du socle ancien et de produits sédimentaires triasiques et jurassiques.

Références bibliographiques

 

Les sols

Selon les formations les sols sont argilo-grèseux, argilo-calcaires, argilo-graveleux.

Vignoble d' Irouléguy - Blocs de grès permiens rouges constituant le sous-sol des vignobles - © M.CRIVELLARO

Vignoble d' Irouléguy - Blocs de grès permiens rouges constituant le sous-sol des vignobles.

Vignoble d'Irouléguy sur sol argilo-calcaire à Ispoure - Alluvions quaternaires mêlés à des cailloux calcaires jurassiques - © M.CRIVELLARO

Vignoble d'Irouléguy sur sol argilo-calcaire à Ispoure - Alluvions quaternaires mêlés à des cailloux calcaires jurassiques.

Maumusson-Laguian - Une épaisse couche de molasses argilo-calcaires portent le vignoble. © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - Une épaisse couche de molasses argilo-calcaires portent le vignoble.

Maumusson-Laguian - Gros plan sur les molasses argilo-calcaires. (Molasses de l'Armagnac). © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - Gros plan sur les molasses argilo-calcaires. (Molasses de l'Armagnac).

Saint-Mont - Sol molassique argilo-sableux. (Molasses de l'Armagnac). © Marion CRIVELLARO

Saint-Mont - Sol molassique argilo-sableux. (Molasses de l'Armagnac).

Saint-Mont -  Sous-sol argilo-sableux. © Marion CRIVELLARO

Saint-Mont -  Sous-sol argilo-sableux. (Vue en coupe de la photo de gauche).

Paysages viticoles dans la région - Pays-Basque, Béarn, Gascogne.

Le vignoble s'insère au milieu de culture agricoles (maïs), maraîchères, de prairies, et forêts dans des paysages de montagne ou de coteaux molassiques. De jolis villages jalonnent la route des vins.

Vignobles du Pays Basque (Irouléguy)

Vignoble d'Irouléguy au pied des Pyrénées  - © M.CRIVELLARO

Vignoble d'Irouléguy au pied des Pyrénées.

Vignoble d' Irouléguy plantés en terrasses sur des coteaux vallonnés - © M.CRIVELLARO

Vignoble d' Irouléguy planté en terrasses sur des coteaux vallonnés.

Vignoble d' Irouléguy plantés en terrasses sur les versants pentus au dessus de Saint-Jean-Pied-de-Port - © M.CRIVELLARO

Vignoble d' Irouléguy planté en terrasses sur les versants pentus au dessus de Saint-Jean-Pied-de-Port.

 Vignoble d' Irouléguy - Habitat traditionnel du Pays basque - © M.CRIVELLARO

 Vignoble d' Irouléguy - Habitat traditionnel du Pays basque.

Vignoble d' Irouléguy à Irouléguy - Vignobles en terrasses, montagnes et cultures agricoles - © M.CRIVELLARO

Vignoble d' Irouléguy à Irouléguy - Vignobles en terrasses, montagnes et cultures agricoles.

vignobles des Gaves  ( Jurançon,  Béarn-Bellocq, Béarn)

Vignoble de Jurançon à Monein - Vue sur la vallée du Gave de Pau - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Jurançon à Monein - Vue sur la vallée du Gave de Pau.

Vignoble de Jurançon - Les vignes s’insèrent en petites parcelles encloses dans le bocage au milieu des bois et des prairies - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Jurançon - Les vignes s’insèrent en petites parcelles encloses dans le bocage au milieu des bois et des prairies.

Vignoble de Jurançon - Vignoble de montagne implanté dans un paysage de coteaux - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Jurançon - Vignoble de montagne implanté dans un paysage de coteaux.

Vignoble de Jurançon dans un paysage de coteaux - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Jurançon dans un paysage de coteaux.

Vignoble du Béarn à Bellocq. © M.CRIVELLARO

Vignoble du Béarn à Bellocq.

Vignobles de l'Adour (Saint-Mont, Madiran, Tursan, Béarn)

Saint-Mont - Cave coopérative de Saint-Mont. © Marion CRIVELLARO

Saint-Mont - Cave coopérative de Saint-Mont.

Vignoble dans le secteur de Saint-Mont

Saint-Mont - Le vignoble est implanté dans un paysage de coteaux et de collines molassiques... © Marion CRIVELLARO

Saint-Mont - Le vignoble est implanté dans un paysage de coteaux et de collines molassiques au milieu de cultures de maïs et de prairies.

Secteur de Saint-Mont - Ferme agricole et vignoble. © Marion CRIVELLARO

Secteur de Saint-Mont - Ferme agricole et vignoble.

Le vignoble du secteur de Saint-Mont est situé sur la rive gauche de l'Adour. Cultures de maïs en fond. © Marion CRIVELLARO

Le vignoble du secteur de Saint-Mont est situé sur la rive gauche de l'Adour. Cultures de maïs en fond.

Vignoble de Saint-Mont - Les coteaux les plus pentus sont souvent boisés. © Marion CRIVELLARO

Vignoble de Saint-Mont - Les coteaux les plus pentus sont souvent boisés.

Vignoble  de Madiran

Viella - Au sud de la ville d'Aire-sur-L'Adour, sur la commune de Viella commence l'appellation Madiran. © Marion CRIVELLARO

Viella - A une vingtaine de kilomètres au sud de la ville d'Aire-sur-L'Adour, sur la commune de Viella commence l'appellation Madiran.

Viella -  Vignobles et cultures de maïs alternent sur l'ensemble de l'aire d'appellation Madiran. © Marion CRIVELLARO

Viella -  Vignobles et cultures de maïs alternent sur l'ensemble de l'aire d'appellation Madiran.

Viella - Fermes agricoles et vignobles. © Marion CRIVELLARO

Viella - Fermes agricoles et vignobles.

Viella - Le vignoble de Madiran s'étale dans un paysage de coteaux et de collines entaillés par le réseau hydrographique.  © Marion CRIVELLARO

 Viella - Le vignoble de Madiran s'étale dans un paysage de coteaux et de collines entaillés par le réseau hydrographique dans les formations géologiques de molasses de l’Armagnac.

Aubous - Vue générale du paysage sur l’aire d'appellation Madiran. © Marion CRIVELLARO

Aubous - Vue générale du paysage sur l’aire d'appellation Madiran.

Aubous - Vignobles de Madiran et de Pacherenc de Vic-Bilh. © Marion CRIVELLARO

Aubous - Vignobles de Madiran et de Pacherenc de Vic-Bilh.

Château Viella. Le domaine situé sur la commune de Viella produit des vins en AOC Madiran et Pacherenc du Vic Bilh. © Marion CRIVELLARO

Château Viella. Le domaine situé sur la commune de Viella produit des vins en AOC Madiran et Pacherenc du Vic Bilh.

Depuis le village de Maumusson-Laguian, on distingue au sommet du coteau opposé Château Viella. © Marion CRIVELLARO

Depuis le village de Maumusson-Laguian, on distingue au sommet du coteau opposé Château Viella.

Maumusson-Laguian - A l'entrée du village, une pancarte liste les domaines et châteaux de la commune. © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - A l'entrée du village, une pancarte liste les domaines et châteaux de la commune.

Maumusson-Laguian - Château Bouscassé-Montus, propriété d'Alain Brumont. © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - Château Bouscassé-Montus, propriété d'Alain Brumont.

Dans la cour du Château Bouscassé-Montus. © Marion CRIVELLARO

 Dans la cour du Château Bouscassé-Montus.

Un paysage de vignes et de coteaux encadrent Château Bouscassé-Montus.  © Marion CRIVELLARO

Un paysage de vignes et de coteaux encadrent Château Bouscassé-Montus. 

Maumusson-Laguian - Château Laffitte-Teston, un domaine de 25 ha. © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - Château Laffitte-Teston, un domaine de 25 ha.

Les vignes autour de Château Laffitte-Teston. © Marion CRIVELLARO

Les vignes autour de Château Laffitte-Teston.

Maumusson-Laguian - Vue générale du vignoble. © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - Vue générale du vignoble.

Maumusson-Laguian - Au milieu des vignes. © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - Au milieu des vignes.

Aydie - Village situé au coeur de l'A.O.C Madiran. © Marion CRIVELLARO

Aydie - Village situé au coeur de l'A.O.C Madiran.

Château d'Aydie, propriété des Vignobles Laplace est situé à la sortie du village d'Aydie. © Marion CRIVELLARO

Château d'Aydie, propriété des Vignobles Laplace est situé à la sortie du village d'Aydie.

Dans les chais de Château d'Aydie, on élabore des vins A.O.C Madiran et A.O.C Pacherenc du Vic-Bilh. © Marion CRIVELLARO

Dans les chais de Château d'Aydie, on élabore des vins A.O.C Madiran et A.O.C Pacherenc du Vic-Bilh.

Château d'Aydie, les vignes entourent la propriété. © Marion CRIVELLARO

Château d'Aydie, les vignes entourent la propriété.

Arrosès - Vignes, coteaux, prairies, veau sous la mère. © Marion CRIVELLARO

Arrosès - Vignes, coteaux, prairies, veau sous la mère.

Crouseilles - Cave coopérative de Crouseilles. © Marion CRIVELLARO

Crouseilles - Cave coopérative de Crouseilles.

Madiran - Sous la tonnelle de la maison des vins. © Marion CRIVELLARO

Madiran - Sous la tonnelle de la maison des vins. 

Madiran - La maison des vins du Madiran et du Pacherenc du Vic-Bilh est installée dans l'ancien prieuré. © Marion CRIVELLARO

Madiran - La maison des vins du Madiran et du Pacherenc du Vic-Bilh est installée dans l'ancien prieuré.

Production A.O.C

De grandes caves coopératives mettent en valeur la production des différentes appellations : Cave coopérative de Bellocq créée en 1944, Cave coopérative de Gan créée en 1949, Cave coopérative de Crouseilles,  créée en 1950, Cave coopérative de Saint-Mont, Cave Coopérative de Geaune : « Les Vignerons Landais ». Cave coopérative d'Irouléguy à Saint-Etienne-de-Baïgorry,  
 

Production moyenne :  

Irouléguy : 7 700 hl - 70 % de vins rouges et 20 % de vins rosés.

Jurançon : 47 000 hl/an - Jurançon sec : 30% - Jurançon moelleux : 70 %.

Béarn : 13 774 hl/an (La mention "Bellocq" peut-être adjoint au nom de l'appellation "Béarn" pour les vins produits sur les parcelles délimitées des communes de Bellocq, Orthez, Lahontan et Salies de Béarn.)

Madiran : 68 756 hl/an

Pacherenc du Vic-Bilh : 11 500 hl/an - Pacherenc du Vic-Bilh doux : 7 328 hl - Pacherenc du Vic-Bilh sec : 4 205 hl

Saint-Mont : 76 948 hl/an - 60 % de vins rouges et 25 % de vins rosés.

Tursan : 16 476 hl

Encépagement

Les vins sont des vins d'assemblage de cépages principaux et de cépages accessoires. Gros manseng , Petit manseng , Courbu,  Arrufiac, Tannat, Cabernet franc et Fer, sont les cépages représentatifs de la région.

Irouléguy : 230 ha

Jurançon : 1 200 ha

Béarn : 300 ha

Madiran : 1 300 ha

Pacherenc du Vic-Bilh : 300 ha - Pacherenc du Vic-Bilh doux : 195 ha - Pacherenc du Vic-Bilh sec : 74 ha -

Saint-Mont : 1 112 ha

Tursan : 275 ha

Types de vins

La région Pays-Basque, Béarn, Landes de Gascogne   produit principalement des vins rouges et des vins rosés. La production de vins blancs est plus confidentielle. La région de Jurançon et de Madiran (A.O.C Pacherenc du Vic-Bilh)  produit des vins blancs moelleux , des vins blancs doux (ou  liquoreux) , et des vins blancs secs, dans ce dernier cas, le nom de l’appellation d’origine contrôlée est obligatoirement suivi par la mention « sec ». La région de Jurançon produit également des vins liquoreux portant la mention « vendanges tardives » , les raisins sont récoltés à partir du 2 novembre.

Les vins A.O.C Béarn sont produits principalement dans le secteur des communes de Bellocq, Orthez, Lahontan et Salies de Béarn (La mention "Bellocq" peut-être adjoint au nom de l'appellation "Béarn" pour les vins produits sur les parcelles délimitées des communes de Bellocq, Orthez, Lahontan et Salies de Béarn.)

L'étendue de la région viticole aux terroirs et au climat différents donnent toute une gamme de vins de qualité représentatifs de leur appellation :

Vins rouges :  A.O.C Béarn,  A.O.C Irouléguy, A.O.C Madiran,  A.O.C Saint-Mont, A.O.C Tursan.

vins rosé secs : A.O.C Béarn,  A.O.C Irouléguy, A.O.C Saint-Mont, A.O.C Tursan.

vins blancs  liquoreux : A.O.C Jurançon, A.O.C Pacherenc du Vic-Bilh, A.O.C Tursan.

vins blancs  suivis obligatoirement de la mention "secs" : A.O.C  Jurançon, A.O.C Pacherenc du Vic-Bilh,

vins blancs secs : A.O.C  Béarn, A.O.C Irouléguy, A.O.C Saint-Mont, A.O.C Tursan.

Les types de bouteilles

Bouteilles région Pays-Basque, Béarn, Landes de Gascogne

Bouteilles de vins des régions Pays-basque, Béarn et Gascogne :

A.O.C Irouléguy, A.O.C Jurançon, A.O.C Madiran, A.O.C Pacherenc du Vic-Bilh, A.O.C Saint-Mont.

  La bouteille est de type bouteille bordelaise.