Le Languedoc : Appellation Corbières (A.O.C)

Corbières (A.O.C)

Corbières (A.O.C)
Région : Languedoc - Roussillon

Sous région : Languedoc

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 24 décembre 1985

Type d' appellation : Appellation sous-régionale

Vins produits couleur : Vins rouges - Vins blancs - Vins rosés -

Superficie : 13 034 ha

Production : 560 000 hl - Les vins rouges représentent 90% de la production. Les vins rosés: 6% , soit environ 31000 hl et les vins blancs : 2,5% , soit environ 11000 hl.



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

  • Corbières


Types de vins produits

Vins rouges -Vins rosés -Vins blancs secs -



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique acquis* :
minimummaximum
Vins blancs et rosés : 11.5 %/vol - Vins rouges : 12 %/vol


Teneur en sucres résiduels : Tout lot de vin commercialisé (en vrac ou conditionné) présente une teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) inférieure ou égale à 3 grammes par litre pour les vins rouges (avec titre alcoométrique volumique naturel inférieur ou égal à 14%.) et à 4 grammes par litre pour les vins rosés, les vins blancs et les vins rouges (avec titre alcoométrique volumique naturel supérieur à 14%).

Potentiel de garde : Vins rouges : 5 à 6 ans - Vins blancs et rosés : 2 à 3 ans.

Température de service : Vins rouges : 14 à 16°C - Vins blancs et rosés : 10 à 12 °C

Caractère des vins :

- vins rouges : robe pourpre,amples, charpentés, puissants, notes de fruits rouges, d'épices, de thym.

- vins rosés : vin sec, couleur rose pâle, fruité, rond, notes florales.

- vins blancs :  vin sec , rond, fin,  notes florales.



Mets et vins :

- vins rouges : viandes rouges grillées, rôties, gibiers àpoil, fromages relevés.

- vins rosés :  charcuteries, viandes blanches.

- vins blancs : viandes blanches, fruits de mers, fromage de chèvre frais.



Aire de production

La récolte des raisins, la vinification et l’élaboration des vins sont assurées sur le territoire des communes suivantes du département de l’Aude : Albas, Arquettes-en-Val, Bages, Barbaira, Bizanet, Boutenac, Camplong-d’Aude, Canet, Capendu, Cascastel-des-Corbières, Caunettes-en-Val, Caves, Comigne, Conilhac-Corbières, Coustouge, Cruscades, Cucugnan, Davejean, Dernacueillette, Douzens, Duilhac-sous-Peyreperthuse, Durban-Corbières, Embres-et-Castelmaure, Escales, Fabrezan, Felines- Termenès, Ferrals-les-Corbières, Feuilla, Fitou, Floure, Fontcouverte, Fontiès-d’Aude, Fontjoncouse, Fraissé-des-Corbières, Gruissan, Jonquières, Labastide-en-Val, Lagrasse, Laroque-de-Fa, Leucate, Lézignan-Corbières, Luc-sur-Orbieu, Maironnes, Maisons, Montbrun-des-Corbières, Montgaillard, Montirat, Montlaur, Montredon-des-Corbières, Montséret, Monze, Moux, Narbonne, Névian, Ornaisons, Padern, Palairac, La Palme, Paziols, Peyriac-de-Mer, Port-la-Nouvelle, Portel, Pradellesen- Val, Quintillan, Ribaute, Rieux-en-Val, Roquefort-des-Corbières, Rouffiac-des-Corbières, Saint- André-de-Roquelongue, Saint-Jean-de-Barrou, Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse, Saint-Pierre-des- Champs, Serviès-en-Val, Sigean, Talairan, Taurize, Termes, Thézan-des-Corbières, Tournissan, Treilles, Tuchan, Vignevieille, Villar-en-Val, Villeneuve-les-Corbières, Villerouge-Termenès, Villesèque-des-Corbières, Villetritouls.



Paysage viticole

L’aire d’appellation d’origine contrôlée « Corbières » concerne 87 communes du département de l’Aude situées dans le massif des Corbières

Le massif des Corbières est délimité :

  • Au nord,   par la basse vallée de l’Aude dont le cours  suit la dépression languedocienne entre Carcassonne-Narbonne. 
  • Au sud, par  la limite administrative entre les département de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, matérialisée par une grande barrière calcaire qui  marque également la  fin des Corbières et le début de la région de Fenouillèdes qui annonce le début du Roussillon.
  • A l’est, par la mer Méditerranée.
  • A  l'ouest, par la haute vallée de l’Aude. 

Le massif des Corbières est un vaste massif montagneux aride, qui forme les premiers contreforts des Pyrénées. Il est  composé par : le massif de Mouthoumet qui culmine à une altitude de 1230 mètres au Pech de Bugarach dans sa limite sud-ouest,  la Montagne d’Alaric au nord-ouest qui culmine à une altitude de 600 mètres au pic Alaric et le Mont Tauch entre Tuchan et Villeneuve-Les-Corbières (altitude de 917 mètres).

Le vignoble s’étale sur une distance de 60 kilomètres d’ouest en est, du niveau de la mer jusqu’à 400 m d’altitude. Il est implanté sur les versants  des coteaux jusqu’à 400 mètres d’altitude,  dans un paysage de moyenne montagne, très accidenté, composé : de plateaux, de crêtes, de dépressions, de collines et vallées plus ou moins larges. La zone géographique a été modelée, entaillée de gorges, vallonnée par les nombreux affluents de l’Aude qui traversent le massif (le Lauquet, l'Orbieu …)

Au sud et à l'ouest, le relief s'élève de façon abrupte au dessus de la haute vallée de l'Aude et du Fenouillèdes. Par contre, au nord et à l'est,  dans les avants-monts  de la basse vallée  de l’Aude, et le long du littoral, le relief s'élève de façon  régulière et douce vers l’intérieur. 

La végétation méditerranéenne (guarrique, oliviers, ...) se partage l'espace avec la vigne.

Vignoble de Corbières à Lagrasse - © M.CRIVELLARO

Vignoble de Corbières à Lagrasse.



Climat

Le climat est de type méditerranéen : chaud et sec en été avec de fortes précipitations en automne et au printemps. Deux cent jours par an, un vent sec appelé Tramontane ou Cers balaye la région. En automne et au printemps, un vent marin ( Le Marin) se lève et apporte humidité et pluies. Du littoral à la zone montagneuse, on note des différences de pluviométrie et de température. L’aire d’appellation comprend 4 grandes zones : • Corbières maritimes jusqu’à 47 km du littoral avec un climat méditerranéen. - • Hautes Corbières montagneuses avec un climat aride, chaud et sec - • Corbières d’Alaric au nord-ouest où l’influence océanique se fait sentir. – • Corbières centrales avec un climat très sec.

Géologie - Pédologie

Le sous-sol.

Les Corbières sont une région de moyenne montagne, formée par un grand nombre de massifs de basse altitude (  400 à 500 m), séparés par des vallées plus ou moins larges.

Le massif des Corbières est  marqué par quelques points culminants : dans sa limite sud-ouest, le massif de Mouthoumet  avec le Pech de Bugarach (altitude de 1230 mètres) ;  au nord-ouest, la Montagne d’Alaric avec le pic Alaric (altitude de 600 mètres) et le Mont Tauch entre Tuchan et Villeneuve-Les-Corbières (altitude de 917 mètres)

L’ensemble du relief s’incline progressivement d’ouest en est vers la mer Méditerranée.

Les Corbières sont situées dans la zone sous pyrénéennes, elles forment la transition entre le Massif central et les Pyrénées. La  Montagne Noire (Massif central) est séparée de la région des Corbières par la dépression languedocienne que suit  la vallée de l’Aude.

Le massif des Corbières s’est mis en place dans sa configuration actuelle à l’ère Tertiaire,  lors du serrage de la plaque ibérique contre la plaque européenne et de la naissance des Pyrénées appelée aussi chaîne pyrénéo provençale.

Les séries géologiques mises en place à l'emplacement des Pyrénées et des Corbières , à l’ère primaire (calcaires, schistes), puis à l’ère secondaire (calcaires, marnes) et à l’ère tertiaire (calcaires, molasses, poudingues) vont être bousculées, relevées,  plissées lors des mouvements tectoniques induits par le rapprochement et le serrage des plaques ibériques et européenne.

Des nappes de charriage*  importantes composées de matériaux allant du Trias au Crétacé vont glisser de la zone nord pyrénéenne vers le nord sur la zone sous pyrénéenne , sur des dizaines de kilomètres et recouvrir les terrains tertiaires existants. Les reliefs vont s’enchevêtrer, se plisser et former le massif des Corbières.

Au Miocène, la mer méditerranée va recouvrir l’est de la région lors de l’effondrement de la chaîne pyrénéo provençale en son milieu et déposer des sables et des argiles dans la région de Narbonne.

Au quaternaire, les différentes glaciations  installent plusieurs niveaux de terrasses argilo graveleuses, le long des principaux affluents de l’Aude qui traversent le massif des Corbières.

Au fil du temps, un vaste réseau hydrographique va découper le massif des Corbières,  creuser des vallées, éroder et façonner le relief. L'érosion va à certains endroits,  ramener en surface des formations tertiaires ou primaires recouvertes par la nappe de charriage.

Ces mouvements de terrains expliquent le mélange de formations géologiques des Corbières,  allant des schistes de l'ère primaire aux terrasses caillouteuses de l’ère quaternaire. Une grande variété de terrains composent les Corbières : schistes, calcaires durs, calcaires tendres, molasses gréseuses , poudingues, graves des terrasses quaternaires.

Nappes de charriage * : elles sont formées de couches allant de Trias au Crétacé, elles se plissent, se fracturent en recouvrant ou en repoussant les terrains en place.

Vignoble de Lagrasse - Sol rouge - © M.CRIVELLARO

Sol rouge - Vignoble de Lagrasse.

Chronologie des formations

Ere primaire (- 540 Ma à - 245 Ma)

  • La mer recouvre toute la région du Languedoc Roussillon pendant 200 Ma. Des sédiments marins s’accumulent sur des milliers de mètres d’épaisseur. Ils vont former des roches. (schistes ordoviciens, calcaires dévoniens, …).
  • Vers la fin de l’ère primaire, la mer se retire. Une chaîne de montagnes, appelée chaîne hercynienne se forme et couvre la région. Les montagnes hercyniennes se sont formées par plissement des roches sédimentaires marines, métamorphiques (schistes) et cristallines (granites) déjà en place. 
     Les matériaux de la région sont  compressés, plissés,  métamorphisés et transpercés d’intrusions granitiques comme dans le massif de Mouthoumet.

Au   Permien ( - 295 Ma à - 245 Ma),  le massif hercynien est raboté par l’érosion, il va être réduit à l’état de pénéplaine. De grandes quantités de sédiments continentaux vont se déposer dans les vallées

Ere secondaire (- 245 Ma à - 65 Ma)

  • Au  Jurassique ( - 205 Ma à - 135 Ma) et au Crétacé ( 135 Ma à - 65 Ma) de nouvelles transgressions marines recouvrent la région des Corbières et la zone géographique située au niveau des futures Pyrénées. Formations de couches épaisses de calcaires, d'argiles,et de marnes.
  • Au Crétacé , commence la surrection de la chaîne pyrénéo -provençale,  l’océan Atlantique s’ouvre formant un golfe très allongé qui  vient occuper la zone nord pyrénéenne.

Ere tertiaire (- 65 Ma à - 1.8 Ma)

  • Eocène inférieur et moyen : le mouvement de surrection des Pyrénées continue, rejetant la mer venant de l’Atlantique vers le nord  des Corbières et vers les monts du Minervois (dépôt de calcaires à alvéolites).
    • Eocène inférieur (- 53 Ma à - 46 Ma), étage Sparnacien et Ilerdien (- 53 à – 46 Ma), plusieurs invasions marines vont déposer sur la région, du nord du Cabardès au sud de Limoux, des couches   de sédiments marins : calcaires gréseux (thanétien), argiles sableuses rouges (sparnacien), calcaires durs, marnes bleues, grès à huîtres (Ilerdien).
    • Eocène moyen (- 46 Ma à – 37 Ma, étages Lutécien et Bartonien), la surrection des Pyrénées s’accompagne d’une érosion importante de ses sommets.
       Les matériaux continentaux détritiques issus  de l’érosion des sommets pyrénéens sont accumulés par les rivières entre les Pyrénées et la Montagne noire. Ce sont essentiellement des poudingues* et des molasses*
  • A l’Eocène supérieur, (- 37 Ma à - 34 Ma) la chaîne pyrénéo provençale va atteindre son paroxysme. Les couches de sédiments marins et continentaux  déposés sur la zone nord pyrénéennes (emplacement des Pyrénées) sont progressivement plissées, puis rejetées en une vaste nappe de charriage  qui se déplace vers le nord sur  les Corbières orientales sur des dizaines de kilomètres. Le front de la nappe va pratiquement atteindre la Montagne Noire à hauteur de Saint-Chinian et s’étendre jusqu’au nord de Montpellier et se noyer sous la Camargue. Le massif de Mouthoumet se soulève et la montagne d'Alaric se plisse.
  • A l’Oligocène ( - 34 Ma à - 23.5 Ma),  le long des failles hercyniennes naissent  des bassins d’effondrement (Alès, Sommières) qui se remplissent de matériaux détritiques au fur et à mesure de leur enfoncement.
  • Au Miocène ( - 23.5 Ma à - 5.3 Ma), le centre de la chaîne pyrénéo provençal s’effondre, le golfe du Lion s’ouvre. Le Languedoc bascule vers le sud, vers la mer méditerranée.
  • Au milieu du Miocène, la mer vient recouvrir le Bas Languedoc jusqu’au pied de la Montagne Noire.
  • A la fin du Miocène, l’assèchement de la Méditerranée provoque l’encaissement des rivières.
  • Au Pliocène ( - 5.3 Ma à -1.8 Ma), la mer envahit une dernière fois le Bas Languedoc qui continue à s’effondrer

Au Quaternaire ( 1.8 Ma à - 10 000 ans )

Au quaternaire, les différentes glaciations  installent plusieurs niveaux de terrasses argilo graveleuses le long des cours d’eau.

*Poudingues :  Les poudingues,  roches sédimentaires détritiques  sont composés par plus de 50% de galets de 2 à 10 centimètres de diamètre, roulés par les rivières et liés par un ciment gréseux  plus ou moins calcaire.

*Molasses :  Les molasses sont  constituées d’argiles, de sables d'origine alluviale, associées à  des grès très poreux  dans lesquels s’intercalent des bancs calcaires ou marneux.

Les sols

Les sols, qui portent les vignobles sont  issus de toutes ces formations géologiques allant de l'ère primaire à l'ère quaternaire, associés aux différentes influences climatiques de la région, ils offrent une grande variété de terroirs répartit sur toute l'aire d'appellation.

Le syndicat viticole des Corbières a défini 11 terroirs  qui caractérisent les vins produits . Le terroir de Boutenac est reconnu en appellation depuis 2005.

Vignoble de Corbières - Terroir de Fontfroide - Photo Michel CRIVELLARO

Vignoble de Corbières -  Terroir de Fontfroide

 Les 11 terroirs  :

Terroir se Sigean

Le Terroir de Sigean est composé des communes suivantes : Bages, Caves, Fitou, Gruissan, Leucate, La Palme, Peyriac-de-Mer, Portel-des-Corbières, Port-la-Nouvelle, Roquefort-des-Corbières, Sigean et Treilles.

Paysage : Collines séparées du littoral par des étangs lagunaires.

Climat méditerranéen.

Sols : argiles et marnes, sols marno-calcaires et terrasses de graves quaternaires.

Terroir de Durban

Le Terroir de Durban est composé des communes suivantes : Cascastel-des-Corbières, Durban-Corbières, Embres-et-Castelmaure, Feuilla, Fraissé-des-Corbières, Paziols, Saint-Jean-de-Barrou, Tuchan, Villeneuve-des-Corbières, Villesèque-des-Corbières.

Paysage : Hautes -Corbières, arides et accidentées.

Climat méditerranéen, aride, très chaud.

Sols schistes et calcaires , peu profonds

Terroir de Queribus

Le Terroir de Quéribus est composé des communes suivantes : Cucugnan, Duilhac-sous-Peyrepertuse et Padern.

Paysage : Défilés et collines (altitude 800 m)

Climat  méditerranéen tempéré.

Sol argilo-calcaire.

Terroir de Termenes

Le Terroir de Termenès est composé des communes suivantes : Davejean, Dernacueillette, Félines-Termenès, Laroque-de-Fa, Maisons, Montgaillard, Palairac, Rouffiac-des-Corbières, Termes, Vignevieille et Villerouge-Termenès.

Paysage : Altitude 400 à 500 m - Zone accidentée avec nombreux coteaux et ravins.

Climat méditerranéen à influence montagnarde et océanique.

Sols : coteaux argilo-calcaires et terrasses schisteuses.

Terroir de Saint-Victor

Le Terroir de Saint-Victor est composé des communes suivantes : Albas, Coustouge, Fontjoncouse, Jonquières, Quintillan, Talairan, Tournissan et une partie des communes de Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse, Saint-Pierre-des-Champs et Thézan-des-Corbières.

Paysage : Plateaux, collines et plaines.

Climat méditerranéen

Sols : grès, argiles, calcaires durs, localement schistes.

Terroir de Fontfroide

Le Terroir de Fontfroide est composé des communes suivantes : Bizanet, Montredon-des-Corbières, Narbonne, Névian, Saint-André-de-Roquelongue, et une partie de la commune d'Ornaisons.

Paysage : Massif vallonné de Fontfroide.

Climat méditerranéen.

Sols :  grès

Terroir de Lagrasse

Le Terroir de Lagrasse est composé des communes suivantes : Camplong-d'Aude, Lagrasse, Ribaute et une partie des communes de Caunettes-en-Val, Fabrezan, Rieux-en-Val, Saint-Pierre-des-Champs et Serviès-en-Val.

Paysage : Vallée de l'Orbieu, rivière encaissée entre deux petites montagnes.

Climat méditerranéen

Sols rouges développés sur calcaires durs.

Terroir de Servies

Le Terroir de Serviès est composé des communes suivantes : Arquettes-en-Val, Fontiès d'Aude, Labastide-en-Val, Mayronnes, Montirat, Montlaur, Monze, Pradelles-en-Val, Taurize, Villar-en-Val, Villetritouls et une partie des communes de Caunettes-en-Val, Rieux-en-Val et Serviès-en-Val.

Paysage : Coteaux autour de la dépression du Val de Dagne.

Climat : influences méditerranéennes et continentales

Sols de marnes et molasses calcaires.

Terroir de la Montagne d'Alaric

Le Terroir de Montagne d'Alaric est composé des communes suivantes : Barbaira, Capendu, Comigne, Douzens, Floure, Fontcouverte et Moux.

Paysage : Zone dominant la plaine de l'Aude.

Climat : climat méditerranéen à influence atlantique.

Sol : Terrasses constituées de calcaires et de graves.

Terroir de Lezignan

Le Terroir de Lézignan est composé des communes suivantes : Conilhac, Cruscades, Lézignan-Corbières, Montbrun-des-Corbières et une partie des communes de Canet, Escales, Ferrals-les-Corbières, Luc-sur-Orbieu et Ornaisons.

Paysage : Plaine au confluent de L'Aude et de l'Orbieu.

Climat : climat méditerranéen

Sol : Terrasses caillouteuses du Quuaternaire

Terroir de Boutenac

Le terrroir de Boutenac est composé des communes suivantes : Boutenac, Montséret et une partie des communes de Fabrezan, Ferrals-les-Corbières, Luc-sur-Orbieu, Ornaisons, Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse, Thézan-des-Corbières.

Paysage et sols : collines gréso-calcaire.

Climat : climat méditerranée.

(voir appellation Corbières-Boutenac)

Pour en savoir plus, consulter les livres suivants:

Terroir de Durban à Villeneuve-des-Corbières - © M.CRIVELLARO

Terroir de Durban à Villeneuve-des-Corbières -



Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Bourboulenc, grenache blanc, macabeu, marsanne, roussanne, vermentino Carignan, grenache, lledoner pelut, mourvèdre, syrah Carignan, cinsaut, grenache, lledoner pelut, mourvèdre, piquepoul noir, syrah


Cépages accessoires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Clairette, muscat à petits grains, piquepoul blanc, terret blanc Cinsaut, grenache gris, piquepoul noir et terret noir. Bourboulenc, clairette, grenache blanc, grenache gris, macabeu, marsanne, muscat à petits grains, piquepoul blanc, roussanne, terret blanc, terret noir, vermentino


Rendement de base

50 hl/ha

Régles d’encépagement*

Vins rouges : l’encépagement comporte au moins 2 cépages.

  • La proportion des cépages grenache, lledoner pelut, mourvèdre et syrah, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement.
  • La proportion des cépages carignan, picquepoul noir et terret noir, ensemble ou séparément, est inférieure ou égale à 50 % de l’encépagement.
  • La proportion du cépage cinsaut est inférieure ou égale à 20 % de l’encépagement.
  • La proportion du cépage grenache gris est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.

Vins rosés : l'encépagement comporte au moins 2 cépages

  • La proportion des cépages grenache, lledoner pelut, mourvèdre, picquepoul noir et syrah, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 25 % de l’encépagement.
  • La proportion du cépage cinsaut est inférieure ou égale à 75 % de l’encépagement.
  • La proportion de l’ensemble des cépages carignan, grenache gris et terret noir est inférieure ou égale à 50 % de l’encépagement.
  • La proportion du cépage grenache gris est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.
  • La proportion de l’ensemble des cépages bourboulenc, clairette, grenache blanc, macabeu, marsanne, muscat à petits grains, piquepoul blanc, roussanne, terret blanc, vermentino est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.

Vins blancs.

  • La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.

La conformité de l'encépagement est appréciée sur la totalité des parcelles de l'exploitation produisant le vin de l'appellation d'origine contrôlée.  
 Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque type de vins produits.  
 Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.



Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

  • Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
  • Maturité du raisin
     Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucres
     inférieure à :
    • 198 grammes par litre de moût pour les cépages à vins rouges et rosés.
    • 178 grammes par litre de moût pour les cépages à vins blancs.
  • Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux.
  • Assemblage des cépages :
     Vins rouges
    • Les vins proviennent de l’assemblage de raisins, de moûts ou de vins issus d’au moins 2 cépages, dont au moins un cépage principal.
    • La proportion du (des) cépage(s) principal (aux) est supérieure ou égale à 40 % dans l’assemblage.
    • Un cépage ne peut représenter plus de 80 % de l’assemblage.
    Vins rosés
    • Les vins proviennent de l’assemblage de raisins, de moûts ou de vins, à l’exception de vins issus de cépages blancs lorsque ceux-ci sont vinifiés séparément, issus d’au moins 2 cépages dont au moins un cépage principal.
    • La proportion du (des) cépage(s) principal (aux) est supérieure ou égale à 40 % dans l’assemblage.
    • Un cépage ne peut représenter plus de 80 % de l’assemblage.
    Vins blancs
    • Les vins proviennent de l’assemblage de raisins, de moûts ou de vins issus d’au moins 2 cépages, dont au moins un des cépages suivants : grenache blanc, macabeu, marsanne, roussanne, vermentino.
    • La proportion du (des) cépage(s) principal(aux) est supérieure ou égale à 40 % dans l’assemblage.
 


Crus Classés

 

 



Organismes

Syndicat général de l’AOC Corbières

Le Château
11220 Boutenac

Tel : 04.68.27.73.00

Président(e) : Monsieur Xavier De Volontat
Contact : syndicat@aoc-corbieres.com



Les appellations du Languedoc > Toutes les appellations