Le Languedoc : Appellation Minervois-La Livinière (A.O.C)

Minervois-La Livinière (A.O.C)

Région : Languedoc - Roussillon

Sous région : Languedoc

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 12 février 1999

Type d' appellation : Appellation sous-régionale

Vins produits couleur : Vins rouges -

Superficie : 200 ha

Production : 8 400 hl/an



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

  • Minervois-La Livinière


Types de vins produits

Vins rouges -



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique acquis* :
minimummaximum
12.5 %


Teneur en sucres résiduels : Les vins prêts à être commercialisés, en vrac ou conditionnés, présentent une teneur en sucres fermentescibles (glucose et fructose) : - inférieure ou égale à 3 grammes par litre, pour les vins dont le titre alcoométrique volumique naturel est inférieur ou égal à 14 % ; - inférieure ou égale à 4 grammes par litre, pour les vins dont le titre alcoométrique volumique naturel est supérieur à 14 %.

Potentiel de garde : 5 à 8 ans

Température de service : 14 à 16 °C -

Caractère des vins :

- vins rouges :  robe profonde, puissants et charpentés, arômes de fruits rouges.



Mets et vins :

- vins rouges :   viandes rouges, fromages peu relevés.



Aire de production

La récolte des raisins, la vinification, l'élaboration et l'élevage des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes : - Département de l'Aude : Azille ; - Département de l'Hérault : Azillanet, Cesseras, Félines-Minervois, La Livinière, Siran.



Paysage viticole

 

L’aire d’appellation d’origine contrôlée « Minervois-La Livinière » concerne une  commune du département de l’Aude  et  cinq communes du  département de l’Hérault situées sur le versant méridional de la Montagne Noire,  dans la zone centrale de l’appellation d’origine contrôlée « Minervois ».

Les vignes sont implantées à une altitude  qui varie entre 120 mètres et 330 mètres dans un paysage de collines, de coteaux et de vallons  au relief  accidenté qui forment  le terroir du «  Petit Causse ». Elles sont entrecoupées  par une végétation de pins, de garrigues, de genévriers ou de chênes.

La zone géographique est limitée : à l’ouest par la rivière l’Ognon, à  l’est, par la rivière Espène, au nord par la Montagne noire et au sud par le terroir  L’Argent Double.

Vignoble du Minervois à La Livinière - © M.CRIVELLARO

Vignoble du Minervois à La Livinière.



Climat

Le climat est à dominante méditerranéenne très chaud l’été avec une faible pluviométrie. Région chaude et sèche, refroidit la nuit par la montagne proche. Le vignoble est protégé des pluies venant de l’ouest et du Cers venant du nord-ouest par un relief de collines et de coteaux.

Géologie - Pédologie

Le sous-sol qui porte les vignobles du Minervois s’est formé au Tertiaire et au Quaternaire. Les couches sédimentaires, d’âge tertiaire, recouvrent le socle ancien de la Montagne Noire.

Le sous-sol

Le Minervois repose sur un ancien sillon, très large, profond de plusieurs milliers de mètres, qui s'était formé à la fin du Crétacé suite à un effondrement des reliefs entre le Massif Central et  les futures Pyrénées. Il a été depuis comblé de sédiments marins et continentaux.

Pendant la période Eocène, début de l’ère tertiaire, des sédiments marins et continentaux (calcaires, marnes, grès molasses, …) vont combler en plusieurs étapes ce fossé et recouvrir  les vieux terrains d’âge primaire du socle du Massif centra l (schistes siluriens et calcaires dévoniens).

Vignoble du Minervois - Sol de calcaires à alvéolines surmonté de marnes grises - © M.CRIVELLARO

Vignoble du Minervois - Sol de calcaires à alvéolines surmonté de marnes grises.

Chronologie des formations géologiques :

Ere tertiaire 

  • Au début du Tertiaire, au Paléocène, étage Thanétien ( - 59 à – 53 Ma) et à l’Eocène inférieur , étages Sparnacien et Ilerdien (- 53 à – 46 Ma), deux invasions marines vont déposer sur les terrains anciens au sud de la Montagne noire des couches   de sédiments marins.
     - Au Thanétien : La première transgression marine est brève. Elle dépose des marnes à huîtres et des calcaires gréseux dans la partie ouest du Minervois. Le départ de la mer est suivi de  dépôts de calcaires lacustres de Montolieu., et au Sparnacien de dépôts d’argiles et sables rouges continentaux de Villeneuve –Minervois.
     -A l Ilerdien : Avec la surrection, des Pyrénées, la mer rejetée  vers le nord,  revient sur   tout le Minervois et le recouvre jusqu’à l’est de la région de Saint-Chinian.
     Cette transgression marine plus large dépose des calcaires durs à Alvéolines, jusque sur le socle de schistes primaire dans la région de Minerve et de Saint-Jean-De-Minervois.
     Lorsque la mer se retire progressivement, une lagune s’installe  et dépose des sédiments argileux et gréseux, des marnes bleues et des grès à huîtres.
     
     
  • Eocène moyen 
     La mer se retire rapidement. Dépôts lacustres et continentaux vont se succéder.
     Eocène moyen , étage Lutécien : (- 46 Ma à – 40 Ma) :
     Un grand lac d’eau douce envahit l’ensemble du Minervois et dépose une quarantaine de mètres de calcaires lacustres : Calcaires lacustres de Ventenac.
     Les cours d’eau qui descendent des premiers reliefs des Pyrénées déposent dans de larges deltas des limons et des alluvions : Marnes et grès d’Assignan 
     Un nouveau grand lac d’eau douce se met en place dans la partie orientale du Minervois, déposant : Calcaires et marnes lacustres d’Agel, épais d’une centaine de mètres.
     
     
     
     Eocène moyen, étages Bartonien (- 46 Ma à – 37 Ma).
     La région du Minervois est  complètement exondée, les dépôts deviennent uniquement continentaux.
     La surrection des Pyrénées s’accompagne d’une érosion importante de ses sommets. Les matériaux continentaux détritiques issus  de l’érosion des sommets pyrénéens sont accumulés par les rivières entre les Pyrénées et la Montagne noire. Ce sont essentiellement des poudingues* et des molasses*  (molasse de Carcassonne et molasse de Castelnaudary). Ces dépôts, aux  couches, épaisses de plus d’un millier de mètres, constitués par la Molasse de Carcassonne dans l’ouest et les formations de grès d’Aigne dans l’est vont former le Bassin molassique du Minervois.
     
     
     
  • Eocène supérieur

A l’Eocène supérieur, le serrage important entre Pyrénées et Montagne Noire du à la poussée de la plaque Ibérique, qui entre en collision avec le sud de la France, entraîne le soulèvement du massif de Mouthoumet , la formation des Corbières et le soulèvement du massif de La Malepère.

En contrecoup, la Montagne noire se soulève sur sa bordure méridionale. Les différentes formations sédimentaires déposées depuis le début du tertiaire s’inclinent  fortement vers le sud. Un vaste réseau hydrographique descendant de la Montagne va découper la région,  creuser des vallées, éroder et façonner le relief.

Quaternaire

 Au quaternaire, les différentes glaciations  installent plusieurs niveaux de terrasses argilo graveleuses.
 Les rivières descendant de la montagne noire (Glamous, Argent Double, Ognon, Cesse) arrachent  sur leur parcours, de grandes quantités de matériaux et déposent ces alluvions caillouteuses en plusieurs niveaux de terrasses.  Qui vont recouvrir les formations molassiques.
 

 *Poudingues : Les poudingues, roches sédimentaires détritiques  sont composés par plus de 50% de galets de 2 à 10 centimètres de diamètre, roulés par les rivières et liés par un ciment gréseux  plus ou moins calcaire.

*Molasses : Les molasses sont constituées d’argiles, de sables d'origine alluviale, associées à  des grès très poreux dans lesquels s’intercalent des bancs calcaires ou marneux.

Les sols :

Les sols se sont  développés sur  toutes ces différentes formations géologiques : sur des terrasses caillouteuses, sur des marnes, des grès, des altérations  de calcaire dur et localement en altitude sur des terrains de schistes .

Les  sols de l'appellation Minervois-La Livinière : 

 Sol de calcaire et de marnes gréseuses. Les sols argilo-calcaire et marneux se sont développés  sur des bancs de grès calcaires et sur des bancs de calcaires à alvéolines.

 

Vignoble du Minervois - Route de Siran - Vue sur la Montagne noire au loin. © M.CRIVELLARO

 Vignoble du Minervois - Route de Siran - Sol argilo-calcaire et de marnes gréseuses - Vue sur la Montagne noire au loin.

Pour en savoir plus, consulter les livres suivants:



Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Grenache noir, lledoner pelut, mourvèdre, syrah.


Cépages accessoires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Carignan, cinsaut, piquepoul noir, rivairenc, terret noir


Rendement de base

45 hl/ha

Régles d’encépagement*

  • La proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 60 % de l'encépagement.
  • La proportion des cépages mourvèdre et syrah, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 40 % de l'encépagement

La conformité de l'encépagement est appréciée sur la totalité des parcelles de l'exploitation produisant le vin de l'appellation d'origine contrôlée.  
 Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque type de vins produits.  
 Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.



Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

  • Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
  • Maturité du raisin
    Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 212 grammes par litre de moût.
  • Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.
  • Assemblage des cépages
    • Les vins proviennent de l'assemblage de raisins, de moûts ou de vins issus d'au moins 2 cépages.
    • La proportion de l'ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 40 % de l'assemblage.
    • La proportion de l'ensemble des cépages carignan, cinsaut, grenache, mourvèdre et syrah est supérieure ou égale à 80 % de l'assemblage.
  • Les vins font l'objet d'un élevage au moins jusqu'au 15 octobre de l'année qui suit celle de la récolte.
  • Date de mise en marché à destination du consommateur
    A l'issue de la période d'élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 31 décembre de l'année qui suit celle de la récolte.
 


Organismes

Syndicat du cru Minervois la Livinière

Avenue du Château
34210 Siran

Tel : 04.68.27.80.00

Président(e) : Madame Patricia Domergue
Contact : Stéphane Roux  la-liviniere@cru-minervois.com



Les appellations du Languedoc > Toutes les appellations